CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

CGF 24/09/2015: expertise

Présentation du rapport d’expertise CGF 2014** : Axes A et B

Cabinet Syndex, présentation d’une première note en attendant la présentation de décembre. Objectifs : permettre une analyse critique du plan ambition 2020 et donner une vision sur les filiales aux représentants du personnel.

Dossier structuré en 4 axes avec :

Environnement : monde des télécoms

Finance : analyse critique de la situation financière du groupe. Zoom sur le périmètre d’OBS dans le CGF.

Organisation : analyse de l’évolution du périmètre France du CGF ; zoom sur OBS ; impacts de la digitalisation.

Politique sociale : analyse de l’emploi , évolution prévisionnelle des effectifs du périmètre CGF

 

Remarques liminaires

Lors de notre analyse, ce périmètre sera approché par la vision “consolidation“ transmise

par votre direction tant pour l’analyse financière (axes 1 et 2) que sociale (3 et 4).

La division constitue le premier niveau de consolidation

Le groupe compte 9 divisions, entre autres Orange France, la Pologne, l’Espagne, l’international avec le reste de l’Europe et la zone AMOA.

L’environnement

Niveaux de maturité différents, des sujets qui montent comme le Big Data, l’usine du futur, le software.

En attendant l’essor de la 5G, nous assistons à une course technologique, alimentée par les smartphones, la vidéo.

Le M2M et l’Internet des objets sont des enjeux importants.

Un essor spectaculaire du volume de données de 2014 à 2019.

En conséquence, des besoins d’investissement croissants dans les réseaux.

En Europe, seul Deutsche Telecom affiche un CA en hausse (depuis 2013) et une progression de son EBITDA en 2014 en raison d’une forte hausse de son activité mobile aux USA.

Grosses fusions en Europe (BT, Altice, Vodafone, Orange…) et aux USA sur la période récente.

Présence du Directeur du Contrôle de Gestion groupe : financiers.

Résultat et situation financière

Titre hybride, c’est l’intermédiaire entre action et obligation. Il n’y a pas de terme défini de remboursement, c’est Orange qui pilote le remboursement.
Le plus important, c’est que les normes comptables considèrent que c’est des fonds propres.

Les charges de personnel diminuent plus que le CA, tant en France qu’au niveau du Groupe. L’investissement est également touché malgré des besoins croissants.

La notation des agences de notation donne une note de 2,7 pour la dette d’Orange.

Les capitaux propres et les dépréciations des actifs concernés sont des charges calculées. Elles représentent des baisses de capitaux propres.

Vision de la direction en termes de CAPEX, d’amortissement…

Depuis 2012 :

  • recul de l’EBITDA,
  • dégradation du BFR,
  • niveau élevé du coût de la dette,
  • très fiscalité en 2013.
  • investissement en hausse

Les tests de dépréciation d’actifs

La direction n’a pas autorisé la diffusion de cette partie du dossier d’analyse Syndex qui reste confidentielle.

Contactez vos élus si vous souhaitez des informations sur le sujet.

 

La CFE-CGC redemande la transmission de la liste des filiales rattachées au périmètre CGF, comme la Direction s’était engagée à le faire.

 

**De nombreuses d'informations présentées dans ce dossier ayant un caractère confidentiel, elles n’ont pas été détaillées ici.
N'hésitez pas à contacter directement nos représentants.

Economie et Réglementation des Télécoms

Imprimer

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message