CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
  • Presse & Actu
  • Presse
  • Revue de Presse
  • Syndicats d’entreprise : comment toucher des salariés saturés - Miroir Social

Syndicats d’entreprise : comment toucher des salariés saturés - Miroir Social

email 3249062 640

photo Ribkhan via Pixabay

Face à des salariés qui n’arrivent plus à traiter leurs e-mails et les moyens d’information des directions, quelles sont les stratégies des syndicats pour toucher les salariés ?
 Retour sur l’atelier « les élus parlent aux élus » organisé par Miroir Social en partenariat avec Impact Études où les représentants syndicaux de 6 entreprises (Orange, Accenture, Worldline, Maif, HPE et IBM) ont exposé leur approche.

[...]

L’équipe de la CFE-CGC d’Orange organise régulièrement des réunions d’information syndicale sur les sites
avec une bonne participation à chaque fois (entre 30 et 40 salariés). Mais aller à la rencontre ne suffit pas, après coup, il faut le faire savoir.

[...] Les principaux contributeurs influenceurs du groupe privés sur Facebook de la communauté des Zagrums s’avèrent être des militants des principaux syndicats du groupe Orange.[...]

« La communauté des Zagrums n’est pas un levier d’adhésion ; elle permet d’humaniser les syndicats car, derrières les étiquettes, se sont bien des gens qui s’engagent », commente Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC d’Orange.

[...]

Saturation oblige, le taux d’ouverture des mailings du syndicat ont baissé de 20 % en dix ans, même si un «
bon » e-mail reste ouvert par 40 % des gens. « Le taux d’ouverture dépend de notre capacité à bien cibler les
e-mails que nous adressons. Cette ultra-spécialisation doit en revanche répondre aux règles sur le traitement
des données personnelles », prévient Sébastien Crozier. Ce ciblage se retrouve sur tous les canaux. C’est le sens de la création d’un compte twitter spécialisé sur l’actionnariat salarié au nom de l’Association de défense de l’épargne et de l’actionnariat salarié (ADEAS) à l’initiative de la CFE-CGC d’Orange. [...]

Miroir social (pour les abonnés) - Rodolphe Helderlé - 09/10/2018

Numérique

Imprimer