Opportunité de lancement du projet immobilier Résonance

Contexte

La mise en place d’équipes en fonctionnement mode agile s’accélère dans les directions DMGP, DCGP, DEF et DTSI.

.  1600 salariés travailleront en mode en agile en 2021 contre 600 aujourd’hui.
Les possibilités offertes sur les sites de Bagneux (dont Volta), Montrouge (Régus) ou l’aménagement du bâtiment F 8ème étage ne suffiront pas à accueillir les 1000 salariés agiles supplémentaires et d’autre part les équipes se retrouveraient trop dispersées.
La direction avance la nécessité de disposer d’espaces spécifiques adaptés au mode de travail en agilité (méthode SAFE) et favorisant la proximité des équipes.
Un réaménagement de plateaux d’Orange Village n’a pas été retenu du fait d’une logistique d’aménagement complexe et perturbante pour les salariés.
D’autres sites sur la Défense ou Regus à Montrouge ont été écartés, soit en raison de leur éloignement vis-à-vis d’Orange Village, soit pour leur manque de modularité et disponibilité.
En conséquence la direction a retenu un nouveau bâtiment de 4 étages, « Résonance » situé 46 avenue Aristide Briand (N20) à 10 minutes à pied d’Orange Village, proche des stations RER ainsi que des futures stations de métro ligne 4 et ligne 15 grand Paris express. (face au site actuel de Cachan)
Le cout estimé du projet est de 11,4M€
L’avis du CE a été sollicité sur l’opportunité du projet et la prise à bail (durée 9 ans ->2028).

Analyse CFE-CGC

Le projet immobilier Résonance a été bien accueilli par les élus CFE-CGC sur l’angle business et pour la qualité du dossier présenté en particulier la transparence sur les scenarios alternatifs étudiés qui ont abouti à cette proposition de prise à bail de ce bâtiment.
Les élus ont donné un avis positif sur le principe du projet avec cependant des réserves importantes sur les conséquences sur la restauration et les budgets afférents pour les salariés du périmètre du CE OFS. En effet, le transfert à terme de 1000 salariés de différents sites d’Ile de France vers Résonance risque d’entraîner une augmentation substantielle des frais d’admission des restaurants impactés par ces mouvements en raison de la baisse de fréquentation, nombre de repas servis, modification des frais fixes, voire d’aboutir à des fermetures.
Ils demandent qu’une réflexion globale immobilière / restauration soit menée pour que ce projet n’ait aucune conséquence sur le coût et la qualité de la restauration des salariés.
Les élus ont exigé l’inscription au CE ordinaire de février 2019 d’un point détaillant les impacts sur la restauration, leurs conséquences économiques et sociales et les propositions envisagées par la Direction pour y remédier.

Retrouver l’intégralité du dossier

Vote des élus de la résolution

Votants : 8
Pour : 8 (CFE-CGC)
Contre : 0
Abstention : 0

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers Restauration

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données