CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Restauration

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD le 22 Novembre 2018 :

- Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications
- Effectifs/ Recrutements
- Métiers / Outils : Rétromigration Come, Digisign...
- Qualité de vie au travail : Campus Montpellier, Tickets Restaurant Dématérialisés pour les Télétravailleurs

Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_11-2018.pdf

Alerte Campus Montpellier, veuillez trouver la lettre ouverte de la CFE-CGC Orange à l'attention de la Direction DoSud: pdflettre_ouverte_cfe-cgc_campus_montpellier.pdf


                                  La prochaine réunion DP du CSE SUD est programmée le 20 Décembre 2018.

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations,

Le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

Subvention améliorée et simplifiée

Depuis la reprise de la gestion directe du budget de la restauration par le CE OFS le 1er juillet 2018 vos élus CFE-CGC ont décidé de simplifier et d’améliorer le subventionnement de chaque repas en restauration collective et de mettre en œuvre une politique de subvention simple, équitable et commune à l’ensemble des ouvrants-droit en remplacement du système de subvention différenciée initialement mis en place par la direction.

La subvention CE OFS couvrira la prise en charge intégrale des frais d’admission de chaque restaurant + 0,20 €/repas.

Sa mise en œuvre est effective depuis le 1er novembre 2018.

Si vous constatez des dysfonctionnements dans la mise en place de ces nouvelles modalités, ou si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter vos élus via le site du CE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il s’agit là d’une 1ere étape. La CFE-CGC Orange continue de militer et d’agir pour :

  • La reprise du pilotage des budgets de la restauration par tous les CE, garantissant transparence et efficacité, et un meilleur contrôle des RIE/RIA externes, pour que seuls les ayant-droit bénéficient de la subvention des repas.
  • Permettre à chacun et chacune de choisir sa manière de consommer son budget restauration, en modulant entre cantine, titres restaurant et mise à disposition dans le compte personnel TATOU des ASC
  • Un SI RH plus performant et des titres restaurant dématérialisés, pour permettre leur extension à tous les télétravailleurs et télétravailleuses en toute légalité et dans la maîtrise budgétaire.
  • Que toutes les cantines Orange deviennent des RIE et acceptent les titres restaurant en paiement pour les externes.
  • Passer d’une logique « restauration pause méridienne » à une palette de services étendus (permettre aux personnels en horaires décalés de manger à la cantine, développer des formules « snacks » complémentaires…

Vote des élus
Pour : 9 (CFE-CGC)
Contre : 1 (CFDT)

Retrouvez les résolutions votées

Titres-restaurant pour TOUS les télétravailleurs

Refusant un traitement discriminatoire des salariés, vos élus CFE-CGC ont proposé l’attribution de titres restaurants à tous les salariés en télétravail : qu’ils soient avec un avenant/convention à leur contrat de travail ou en télétravail occasionnel.

Nous avons été seul à porter cette décision qui repose sur 3 fondements : équité économique, équité sociale et équité de traitement.

Cette décision devait être mise en œuvre, dès le 1er novembre, sous réserve de disposer de tous les éléments permettant de la décliner de manière opérationnelle.

Nous constatons à date, que la Direction est dans l’incapacité de fournir au CE OFS les informations nécessaires.


Vote des élus

Pour : 9 (CFE-CGC)

Abstention : 2 (CFDT)

Retrouvez les résolutions

Au sommaire du CE d'Octobre 2018

  1. Restauration : Encore plus dans vos plateaux !

  2. Egalité professionnelle : Un pas en avant, Deux pas en arrière ?

  3. Le « Nouveau village » : où en sommes-nous ?

  4. Marseille Sablier : Aussi fluide que la circulation

  5. Schéma directeur immobilier (SDIT)

  6. Rapport Perspective Emploi Compétences (prospective 2018-2020)

  7. Projet d’organisation de la Direction du Digital de DEF

  8. Orientations de la Direction Entreprise France relatif à DVI

  9. Rapport trimestriel d’activité du T2 2018

 

L'essentiel du CE dans son intégralité : pdfessentiel_ce_ofs_octobre_2018.pdf

N’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants pour toutes questions

Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

gerald darmanin 112018

Photo : Philippe Wojazer / Reuters

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a exclu de soumettre aux cotisations sociales les prestations versées aux salariés par les comités d'entreprise, comme le proposait la semaine dernière un amendement dans le cadre du débat de l’Assemblée nationale sur le budget de la sécurité sociale.

Plus d’informations dans Challenges – Myriam Rivet, Elizabeth Pineau et Yves Clarisse – 06/11/2018

Au Sommaire de l'essentiel de votre CE d'Octobre 2018

  1. Point d’étape Fusion UI MP UI LR

  2. Bilan de la gestion restauration 2017 : pdfresolution_restauration_cfe-cgc_orange.pdf

  3. Le plan de formation 2019 : pdfresolution_plan_de_formation_2019.pdf

  4. Point sur les ASC (Activités Sociales et Culturelles)

 

pdfessentiel_ce_do_sud_octobre_2018.pdf

 

N'hésitez pas à prendre contact avec vos représentantspour toutes questions.
Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

 

 

aide ce 112018

Photo : Sipa

Dans le cadre du débat sur le budget de la sécurité sociale, un amendement propose de revoir la fiscalité des aides (bons cadeaux, chèques vacances, subventionnement des activités culturelles et sportives, voire tickets restaurants) délivrées aux salariés par les comités d'entreprise. En effet, dès lors que ces dernières dépasseront un certain montant par salarié, les députés veulent les soumettre aux cotisations sociales.

Plus d’informations dans Le Journal du Dimanche – Gaël Vaillant – 02/11/2018

« Notre but n’est pas de faire de perdant, mais au contraire de garantir une forme de progrès social », affirme le député à l’origine de cet amendement, appelé à « évolué ». On attend de voir ces évolutions, parce que, là, on peine à percevoir le « progrès social » d’une mesure qui va automatiquement restreindre les possibilités de financement des comités d’entreprise, lésant par ricochet les salariés qui ont le plus besoin de ces aides.

Au sommaire de ces deux jours

Politique sociale, emploi et conditions de travail

Perspective Emploi et Compétences, prospective 2020 et orientations de la formation et du développement des compétences pour 2019 : pour le premier point, la CFE-CGC dénonce une gestion biaisée par le pilotage de l’emploi par les ressources, pour le deuxième point, elle regrette des enjeux de portée trop générale, sans lien avec les métiers...

Évolutions du pôle opération et de la direction de la stratégie d’OMEA

Deux points majeurs de désaccord ont motivé notre vote contre 

Travaux et nouveaux sites… Bridge, Rennes Cesson C3 D, cartographie des projets immobiliers

Sur chaque projet immobilier, la CFE-CGC sera extrêmement attentive à l’accessibilité en transports en commun des sites choisis, comme à la prise en compte de l’allongement des temps de trajet domicile travail, proposition de solutions de télétravail sur sites ou à domicile, la préservation de la qualité des modes de travail (projets de Flex office)…   

Modes de fonctionnement de la DRH des Fonctions Support

Les élus CFE CGC demandent un maintien du lien de proximité entre les RH et les Salariés surtout en Province et une meilleure représentation des FS&F au sein des instances de pilotage de l’emploi et de l’immobilier au niveau des Directions opérationnelles

Activités Sociales et Culturelles : la restauration, ticket restaurant

Outre le fait qu’un bilan 2017 en fin d’année 2018 permet difficilement d’influer sur la politique de restauration de l’année en cours, la CFE-CGC regrette de n’avoir de focus ni sur les salariés ni sur les restaurants du périmètre FS&F. Par ailleurs, les élus CFE-CGC ont présenté une résolution proposant de mettre en œuvre une attribution de titres restaurants à toutes les personnes en télétravail qu’elles aient signé un avenant à leur contrat de travail ou pratiquent le télétravail occasionnel.

pdfcr_ce_17_18_octobre_2018_.pdf

Au sommaire du CE Juillet/Août 2018

  1. Déclaration préalable

  2. Bilan restauration 2017

  3. Restauration : Titres restaurants et télétravail

  4. Orientations formation OFS 2019

  5. Evolution d’organisation: Direction Divertissements et Nouveaux Usages

  6. Projet Campus Montpellier

  7. Salle de sport d’Orange Village

L'essentiel du CE dans son intégralité : télécharger le Compte-Rendu

N’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants pour toutes questions

Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

Titres restaurants: la CFE CGC exprime sa position devant le risque financier et humain que font porter certaines organisations syndicales sur le budget de la restauration

pdfavis_restauration_cfe_cgc_ce_dose_septembre_2018.pdf

Au-delà de la forme qui nous choque plus qu’elle ne nous surprend, l’amalgame continuel entre élus du CE et positions politiques des organisation syndicales représentatives et la collusion des genres ne facilite pas la prise en compte réelle de l’intérêt du salarié et nous le déplorons fortement.

On nous propose aujourd’hui, nous élus du CE DO Sud Est , d’entériner une « résolution », qui devrait plutôt être une « décision », mais bon…proposée par les Organisation Syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD suite au Comité de concertation national sur restauration qui se serait tenu le 31 août 2018.


Sur le fond du dossier et sur la gestion de la restauration au profit des salariés d’Orange, nous tenons à rappeler que nous avons toujours prôné une gestion responsable de la restauration. Nous sommes toujours favorables à la mise en place de mesures qui respectent ces 3 fondements : équité économique, équité sociale et équité de traitement.

D’ailleurs dans les CE pilotés par la CFE-CGC-Orange, nous avons mis en place une organisation sur la base des principes que nous défendons :

- Permettre à toutes et tous de bénéficier du budget restauration de manière équitable

- Restituer le maximum possible aux salariés, en limitant la fraude (ce qui évite tout redressement URSSAF pour le CE, et donc fiscal pour les personnels), en simplifiant les règles et en dématérialisant les titres (ce qui réduit les frais de gestion)

- Maintenir et développer les restaurants d’entreprise, en particulier les restaurants Orange, qui offrent à la fois de la praticité (sur place), de la convivialité (on peut déjeuner avec ses collègues... ce qui est également bénéfique pour l’ambiance au travail et pour la productivité) et de la qualité nutritionnelle (on fait un repas plus équilibré à la cantine qu’avec un titre restaurant à 9 €).

On nous parle de responsabilité et de rigueur, en mettant en avant qu’une partie de l’excèdent 2017, qui s’élève à
6 218 000€ va permettre également de financer les titres restaurants des télétravailleurs. Or lors de la réunion de concertation du 31 août à laquelle vous faîtes référence fait état d’un coup prévisionnel, en année pleine, de 3 100 000€ pour la revalorisation de chaque plafonds de 7 000€ et l’augmentation de 10 cts de subvention pour tous mais aussi et surtout d’un coup de 6 271 000€ pour la mise en place des Titres Restaurant aux télétravailleurs soit autant pour cette mesure que le reliquat total. Où comptez-vous trouver les 3 millions manquants pour mettre en œuvre vos propositions ? De là à faire des plans sur la comète…on croit rêver.

Il faut arrêter de mentir aux salariés en leur faisant croire que le système de restauration actuel et viable et pérenne.

C’est faux et vous le savez ! Il faut s’attaquer au vrai problème, qui n’est pas le niveau de subvention à octroyer à tel ou tel salarié en fonction de son niveau de salaire mais au fléau qui gangrène depuis trop longtemps la restauration: les frais de gestion astronomiques qui rappelons-le ont bondi de 50% en 10 ans.

Au sommaire du CE de la DO IDF :
  • Projet Bridge : point d’étape et information sur la conception des aménagements.
  • Projet de déménagement des salariés d’Orange Avenirs de Puteaux.
  • Orientations générales de la formation pour 2019.
  • Bilan 2017 des heures supplémentaires et complémentaires.
  • Gestion déléguée de la restauration Orange
Télécharger l'intégralite du compte rendu : pdfL'essentiel du CE du 20 septembre 2018

La CFDT a proposé par une résolution l’attribution de titres restaurants pour les salariés bénéficiant d’avenants ou de protocoles d’accord de télétravail.

Les élus CFE-CGC sont toujours favorables à la mise en place de mesures supplémentaires pour les salariés. Et, Il est à noter que les télétravailleurs, rattachés au périmètre du CE OFS, présents sur des sites où leurs collègues bénéficient déjà de Titres Restaurant en bénéficient également, et ce afin de respecter le principe d’équité prôné par l’URSSAF.

La proposition de la CFDT n’était malheureusement pas étayée. Elle n’apportait notamment aucun élément chiffré permettant aux élus du CE de mesurer les impacts budgétaires de cette proposition : nombre de jours de télétravail, les moyens de contrôle, le nombre et le traitement des absences, et surtout l’impact budgétaire notamment sur le niveau de subvention des autres salariés bénéficiant de la restauration collective en RE/RIE.

Les élus CFE-CGC se sont donc abstenus demandant à la CFDT de revenir avec un dossier plus solide pour nous assurer que nous serons en mesure de garantir une équité économique, sociale et de traitement pour l’ensemble des salariés.

Retrouvez l’intégralité du dossier




 

Information

Le bilan restauration 2017 nous a été présenté lors du CE de juillet 2018. Rien ne presse visiblement pour ce petit sujet à 94 m€… L’entreprise ne communique toujours pas aux élus les informations aux bornes du périmètre OFS, elle se contente de les disséminer dans un bilan national indigeste et inexploitable : chiffres invérifiables, coûts de gestions incompréhensibles, mélange de hors taxes et de TTC…

Comment vos élus peuvent-ils influer sur la politique de restauration pour l’année en cours dans ces conditions ? Il ressort au final de ce bilan un excédent de 6,5 millions d’euros non consommé. Au regard de la loi, la Direction devrait automatiquement reverser cet excédent budgétaire de la restauration à chacun des CE du groupe au prorata de leurs effectifs. Or elle ne le fait que sous la contrainte : si vous êtes dans un CE où vos élus réclament le reversement de ces sommes officiellement par la voie d’une délibération soumise au vote, la Direction paie sinon elle garde l’argent.

Chaque année, seuls les CE dans lesquels la CFE-CGC est majoritaire (OFS et SCE) font cette demande et redistribuent les sommes obtenus aux salariés de leur périmètre sous forme de prestations ASC.

Vos élus CFE-CGC ont donc voté une résolution en ce sens pour obtenir le remboursement de leur quote-part du budget restauration 2017 non consommé calculé au prorata des effectifs de l’établissement OFS soit la somme de 266 782,41 euros.

Les élus CFDT ont voté contre …

La restauration collective reste le mode de restauration le plus solidaire et accessible au plus grand nombre. C’est pourquoi il est privilégié par le CE OFS qui souhaite le préserver et en faire un véritable pilier de la qualité de vie au travail. Dans cet esprit, les élus ont mandaté la commission restauration afin d’étudier les modalités de mise en œuvre de l’acceptation au sein de nos restaurants d’entreprise des Titres Restaurant. Ainsi, par exemple, un prestataire externe pourra déjeuner à la cantine avec ses collègues d’Orange et payer avec ces titres restaurants.

Encore une fois seuls vos élus CFE-CGC ont voté pour cette résolution.

Retrouvez les résolutions votées par vos élus CFE CGC

Retrouvez l’intégralité du dossier

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD le 30 Août 2018 :

  • Relance de questions de Juillet sans réponse.
  • Come / Rétro migrations
  • Formation: Saison3 / Alternants et CPF
  • Congés / Effectifs / Recrutements
  • Restauration
  • Tous en 4G
  • Covoiturage
  • Impots à la source

Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_08-2018vf.pdf

La prochaine réunion DP du CSE SUD est programmée le 20 Septembre 2018.
Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations.


Le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.
N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.


Vos élus : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

Au sommaire de cette séance

  • Déclaration préalable du CE de juillet
  • Projets de découpe, d’évolution et de changement de rattachement... : T&GI, WIN, CNC/OLN,QEV
  • Projet immobilier Lyon 2020
  • Rapport sur la situation comparée emploi femmes/hommes 2017
  • Gestion du CE : Titres Restaurant et Télétravail
Téléchargez la lettre du CE dans son intégralité :pdfcr_ce_imtw__juillet_aout_2018.pdf