CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Emploi & Métiers

En 2015, Eurofound, Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail, publiait le rapport « New forms of Employement », qui décrivait de façon très détaillée les nouvelles formes d’emploi qui apparaissaient et se développaient en Europe (travail indépendant, crowdsourcing, groupements d'employeurs, job sharing, etc.)

La mise à jour de 2018 étudie l’évolution de ces nouvelles formes d’emploi sur les trois dernières années, et s’intéresse à leurs effets sur les conditions de travail et la sécurité de statut des travailleurs.

nouvelles formes emploi 072018

Source : Les nouvelles formes d’emploi en 2018

Au sommaire de l'essentiel du CE Juillet  2018 :

- Infos  Agence Distribution :Alerte sur la situation des boutiques

  • Extrait de la Déclaration Préalable sur la situation des AD lors de la multilatérale DCGP* du 29/06/18
  • Projet de relocalisation Boutique de Castres :

*Direction Clients Grand Public


- Infos Unités d'Intervention :  Unités d’intervention sous haute tension

  • Orientations du domaine de l’intervention au sein de la DO Sud
  • Rappel du rapport PEC & Prospectives 2017-2019 pour les Unités d’intervention présenté en CE DO Sud en juin 2017


- Information trimestrielle de l'activité DoSud T2 2018 :Sur demande par mail, ce rapport qui détaille les effectifs, les répartitions, les évolutions, les flux,... peut vous être transmis.


L'essentiel du CE dans son intégralité : pdfessentielcejuillet18vf.pdf

Au sommaire du CE de la DO IDF :
  • Proposition d’attribution des titres restaurant pour les télétravailleurs
  • Fermeture des 4 boutiques de Victor Hugo, Ternes, Nation et Gambetta (AD IDF Centre)
  • Fermeture des 2 boutiques de Val de Fontenay et Bay 2 Collégien (AD Portes de Paris)
  • Relocalisation de la boutique de Brétigny sur Orge (AD Portes de Paris)
  • Relocalisation de la boutique de Rosny (AD Portes de Paris)
  • Rapport trimestriel d’emploi du T1 2018 de la DO IDF
Télécharger l'intégralite du compte rendu : pdfL'essentiel du CE du 19 juillet 2018

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD le 12 Juillet 2018 :

·        Formations e-learning  

·        Journée découverte  

·        Parking Apollo  

·        Questions métiers  

·        Plazza  

·        ARCQ* Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications  

·        Obligations légales / Consignes aux vendeurs 

Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_07-2018.pdf

 

N’hésitez pas à revenir vers nous si nécessaire et à nous solliciter pour la prochaine réunion programmée au 30 Aout 2018.

Nous vous souhaitons un bel été !

 

Vos élus : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

 

macron syndicats 072017

Reçus la semaine dernière par le président de la République, les huit principaux leaders syndicaux et patronaux ont salué son changement de ton. Ils espèrent pouvoir peser davantage à l’avenir mais restent vigilants, alors que la rentrée sociale s'annonce bien chargée, avec la réforme de l’assurance chômage, celle des retraites ou encore la question de la santé des salariés et des conditions de travail, qui devrait également faire l’objet d’une « multilatérale ».

« Je reste méfiant car le naturel revient très vite », a commenté François Hommeril, président de la CFE-CGC.

Source : « Macron admet qu'il a peu écouté les syndicats »

Découvrez la synthèse des principaux sujets à l'ordre du jour du Comité Groupe France du mois de Juillet 2018

 

Le bilan emploi et PEC 2017

Nous perdons petit à petit des compétences clés sous le double effet des départs en retraite (avec des transferts de compétences inexistants) et du recours massif à la sous-traitance …Nous avons tous en mémoire l’échec cuisant du modèle de l’entreprise sans salariés prôné par l’équipe dirigeante d’Alcatel dans les années 90, espérons qu’Orange n’en prenne pas le chemin.

pdfarticle complet

Le 2 mai, Orange s’est doté d’un nouveau Comex

Le nouveau Comex s’internationalise avec l’arrivée d’un dirigeant africain et d’un dirigeant autrichien, la CFECGC s’en réjouit. A contrario, nous nous étonnons du maintien à son poste de la responsable de la RSE poursuivie en correctionnelle dans l’affaire des « suicides de Francetelecom ».

pdfarticle complet

Orange se lance dans la télésurveillance

Ou la fable de la poule et du cochon qui montent une JointVenture pour faire des œufs au beacon, la poule fournit les œufs, le cochon fournit le beacon……espérons qu’Orange  ne soit pas le cochon de la farce !

Après l’échec commercial de HomeLive, Orange décide d’investir le marché de la télésurveillance en s’adossant à une filiale de Groupama spécialiste du secteur. La CFECGC se réjouit de cette diversification, mais restera vigilante sur la rentabilité de cette aventure.

pdfarticle complet

 

Découvrez la restitution du CE de la DOSE du mois de Juin 2018 avec au sommaire :

  • Fonctionnement du CE
  • Santé au travail
  • Fusion des UI(s)
  • ASC
  • Crash Program.

 

Si vous voulez en savoir plus, cliquez sur le lien suivant :

pdftract_cfe_cgc__ce_dose_juin_2018.pdf

Au sommaire du CE de juin

Télécharger l'intégralité du compte-rendu : pdfL'essentiel du CE OFS du mois de juin 2018

Déclaration préalable : Des signaux forts de maltraitance vis-à-vis des personnels d’entretien, d’accueil et de sécurité sur plusieurs sites nous sont remontés. La CFE-CGC dénonce fermement ces pratiques génératrices de souffrance au travail indignes et condamnables.

[French version here/English version below]

Dans le cadre du Comité de Groupe Européen d'Orange des 28, 29 et 30 mai 2018 à Stockholm, la Direction du Groupe a inscrit un point à l'ordre du jour relatif au plan Explore 2020 présenté par Geoffroy De Buchet, Secrétaire Général Adjoint d’Orange.

Le plan Explore 2020 est présenté comme la réponse à l’un des objectifs fondamentaux d’Orange aux fins de son développement futur, qui est de défendre sa compétitivité. Orange évolue dans un environnement concurrentiel qui l’incite, pour ne pas dire la contraint, à l’efficacité opérationnelle. Pour continuer à se développer dans cet environnement qui nous pousse à de constantes adaptations, la Direction estime que l’entreprise doit investir fortement, et transformer l’entreprise d’un « opérateur de tuyaux » en un « opérateur de tuyaux et multiservices ». Explore 2020 s’inscrit dans ce contexte, sur la période 2015 à 2020, comme la suite du précédent plan dénommé Chrysalide (2011-2014) qui correspondait à la première vague de transformation. L’objectif chiffré concerne aussi bien les CAPEX que les OPEX puisqu’il est désormais complété par Lean Capex. L’ambition de dégager 3 Mds € sur 4 années devrait être dépassée d’ici la fin 2018.

Dans le futur, Explore 2020 se concentrera sur les améliorations en terme d’OPEX. Le nouveau programme Lean Capex concernera les optimisations de CAPEX. Aujourd’hui le cycle des investissements d’Orange atteint un pic avec un ratio CAPEX/revenu proche de 18%. Le dispositif est géré par 4 personnes de l’équipe centrale qui s’appuient sur les pays et avalisent des opérations transverses qui répondent au double objectif de transformation et d’efficacité opérationnelle. Les axes de réduction des coûts sont structurés par domaines :

  • le domaine clients avec un objectif d'1 Md€ à échéance 2020
  • les réseaux: 1.5 Md€
  • frais généraux, frais indirects: 0.5 Md€

A titre d’exemple, dans le domaine clients, la digitalisation constitue le principal vecteur de la réduction des coûts car elle rend le client autonome. Il s’agit aussi d’essayer de supprimer toutes causes d’insatisfaction : prévenir les pannes, réduire les contestations de factures, simplifier les process. Le dispositif vise aussi par exemple toute la politique de commissionnement dans le domaine de la distribution et celui de la gestion des licences. Une autre piste consiste à basculer des données d’archive sur le Cloud. On injecte enfin de l’intelligence artificielle et du big data dans nos process. Concrètement, désormais et davantage encore à l’avenir encore, les plans de déploiement des réseaux se construisent grâce à des algorithmes qui brassent les données démographiques, celles de l’activité économique, etc. Ces nouveaux outils induisent un gain de temps considérable pour les équipes opérationnelles.

Les élus ont apprécié la présentation claire, pédagogue et concrète de Geoffroy de Buchet. Cette présentation faisait d’ailleurs écho à celle de Pascal Marchand, relative aux résultats financiers. Ils redoutent toutefois que le plan, qui répond à une recherche d’efficacité, ne consiste en un plan de réduction des coûts « pur et dur » et favorise un recours sans cesse accru à la sous-traitance. Ils s’interrogent sur la capacité des 4 personnes qui au niveau national pilotent le dispositif sur la totalité du périmètre du Groupe.

Interrogée sur la sécurité des données personnelles qui pourrait être touchée par un objectif strictement financier, la Direction a assuré que les actions de transformation du Groupe devaient impérativement prendre en compte la réputation d’Orange en matière de sécurité des données, réputation qui constitue un élément de différenciation en faveur d’Orange. Enfin, sollicitée sur la politique environnementale, la Direction a assuré inclure dans son plan l’ambition de contenir strictement ses coûts d’énergie. Orange devrait être plus verte !

[English version]

As part of the Orange European Works Council meeting in Stockholm on May 28th, 29th and 30th 2018, the Group's management has included an item on the agenda relating to the Explore 2020 plan presented by Geoffroy De Buchet, Deputy Secretary General Orange.

The Explore 2020 plan is presented as the answer to one of Orange's fundamental objectives for its future development, which is to defend its competitiveness. Orange operates in a challenging and rivalling environment that encourages us, not to say constrains us, to operational efficiency. To continue to grow in this environment that drives us to constant adaptations Management believes that the company must invest heavily and turn the company from a "pipe operator" into a "pipe operator” and a multiservice company. Explore 2020 fits in this context, over the period 2015 to 2020, as the continuation of the previous plan called Chrysalide (2011-2014) which corresponded to the first wave of transformation. The quantified target concerns both CAPEX and OPEX since it is now completed by Lean Capex. The ambition to release 3 billion euros over 4 years should be exceeded by the end of 2018.

In the future, Explore 2020 will focus on Opex enhancements. The new Lean Capex program will focus on CAPEX optimizations. Today the investment cycle of Orange reaches a peak with a CAPEX/income ratio close to 18%. The plan is managed by 4 people from the central team who rely on the current Orange operating countries and these support the transversal operations that meet the dual objective of transformation and operational efficiency:

  • the customer sector with a target of €1 billion maturing in 2020
  • networks: €1.5 billion
  • overhead costs, indirect costs: €0.5 billion
For example, in the customer domain, digitization is the main driver of cost reduction because it makes the customer autonomous. It is also about trying to eliminate any cause of dissatisfaction: prevent breakdowns, reduce invoice disputes and simplify processes. The device also targets for example all the commissioning policy in the field of distribution and the management of licenses. Another way is to switch archive data to the cloud. We are finally injecting artificial intelligence and big data into our processes. Concretely, from now on, and even more in the future, network deployment plans have been built thanks to algorithms that mix up demographic data, economic activity data, and so on. These new tools will lead to considerable time savings for the operational teams.

The elected representatives appreciated the clear, educational and concrete presentation of Geoffroy de Buchet. This presentation also echoed that of Pascal Marchand, relating to the financial results. They fear, however, that the plan, that responds to a search for efficiency, may just consist to reduce costs and encourage an increasing reliance on outsourcing.They question the capacity of 4 people who at the national level pilot the plan on the entire perimeter of the Group.

When asked about the security of personal data that could be affected by a strictly financial objective, the Management has ensured that the transformation actions of the Group must imperatively take into account Orange's reputation for data security. These reputation is an essential element of differentiation in favor of Orange. Lastly, when asked about the environmental policy, the Management ensured that its plan included the ambition to strictly contain its energy costs. Orange should be more green oriented !

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD :
  • Mesures de Reconnaissances
  • Parcours qualifiants
  • Recrutements HDM/MDM/SPES
  • PDM / Covoiturage / Auto pool
  • Come
  • WhatsApp
  • Signature électronique
  • Seniors, Fin de carrière, Retraite
Retrouvez l'intégralité des questions réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_06-2018vf.pdf

La prochaine réunion DP du CSE SUD est programmée le 12 Juillet 2018.
Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations,
N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

Au sommaire du CE

  • Lille 2020
  • Le schéma directeur immobilier territorial
  • Test de modifcation d'horaires de l'AD de St Quentin
  • Bilan perspectives emploi et compétences 2017
  • Bilan formation
  • Proposition d'attribution de tickets restaurants aux télétravailleur dans le cadre de la gestion déléguée
  • Point activités sociales et culturelles
  • remplacement du trésorier démissionnaire

           pdfl' essentiel_du_ce_de_la_do_nord_28_juin_2018.pdf

 

Au sommaire de cette séance


  • Déclaration préalable sur la crise des suicides et le rejet des derniers recours : pdfdeclaration_prealable_cfe-cgc_au_ccues_de_juin_2018.pdf

  • La découpe d’IMTW en T&GI et WIN (suite)

  • QEV et les services financiers mobiles de CXMB sortent du périmètre IMTW

  • Politique sociale, emploi et conditions de travail 2017 : Faire plus avec moins !

  • Bilan de Formation 2017 : Une forêt numérique pour cacher les manques !

  • Approbation des comptes et de la gestion 2017 du CE : abstention de la CFE-CGC

 

Téléchargez la lettre du CE dans son intégralité : pdfcr_ce_imtw__juin_2018.pdf

Nadia Mehuys négociatrice A.R.C.Q* pour la CFE CGC Orange

répondra à toutes vos questions

le lundi 2 juillet de 15h à 17h salle Baobab Apollo & le mardi 3 juillet de 10h à 12h salle Baobab Apollo

 

*Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications : "Un projet en rupture qui aurait mérité que la Direction se donne les moyens de ses ambitions"

téléchargez le tract ICIpdf

La CFE-CGC a été convié à la première séance de négociation de l’accord intergénérationnel.
Le dernier accord a été signé le 23 décembre 2015 applicable dans le groupe Orange en France pour une durée de 3 ans. Cet accord avait pour objectif le maintien dans l'emploi des "séniors", l'embauche des jeunes, le transfert des savoirs et compétences et enfin l'accompagnement des départs.

Sans la pugnacité de vos représentants CFE-CGC cet accord se serait vite résumé à un plan de départ qui ne dit pas son nom.

Pour la CFE-CGC Orange, l’accélération des départs n’est pas compensée par les embauches, loin s’en faut : moins d’un départ sur deux sera compensé. De son côté la Direction annonce la couleur sur ses intentions dès l'ouverture de cette nouvelle négociation.

Analyse et décryptage de vos représentants CFE-CGC Orange. 

A l'ordre du jour de cette séance :

Orientations du domaine de la Relation Client Grand Public
La CFE-CGC est attentive à l’accompagnement mis en œuvre par l’entreprise à travers la formation, l’adaptation de la charge de travail et tout particulièrement sur la future évolution de la Part Variable Commerciale... Et également vigilante aux impacts sur l’emploi et des conditions de travail, de la modernisation du réseau de points de vente sur le territoire.
  
Marché Pro-PME
Ces « ambitions du marché Pro-PME » suscitent de nombreuses questions, très représentatives de l’inquiétude des salariés. La CFE-CGC attend qu’il y soit répondu en amont du dossier qui sera présenté en consultation.    

Stratégie Orange France 2018
Les axes développés, simples mises à jour du document présenté l’an passé, nécessitent des compléments et précisions : ne serait-ce, par exemple, que pour l’item « employeur humain », le transfert de compétences, l’externalisation d’activités, la concentration immobilière et l’adaptation des locaux au travail collaboratif...  

Bilan Formation 2017 et taxe d’apprentissage
Le document est riche en indicateurs et commentaires, mais la trame du document présenté années après années ne permet pas de comprendre précisément comment est dispensée la formation à Orange, ni combien et quels salariés en profitent réellement.

pdfcr_de_ccues_06_2018.pdf

Ambitions du marché Pro-PME (réflexions MAPS)

Aujourd’hui Orange détient une part de marché importante sur le marché Pro-PME, mais pour maintenir sa position de leader sur ce marché, elle doit revoir son modèle opérationnel en s’appuyant sur 4 leviers.

La fusion des directions de marchés Pro et PME,première étape et pré requis pour la suite, favorisera une meilleure coopération inter-services et des possibilités de parcours professionnels pour les salariés au sein des futures directions de marchés.

La nouvelle segmentation permettra de mieux adresser les clients et prospects avec une approche ciblée et des offres plus adaptées.

Le nouveau modèle de vente assurera une meilleure couverture des clients. La mise en place de la mutualisation des flux 3901 et d’équipes proactives premium permettra de mieux les servir et leur garantira un traitement en une fois, ce qui répondra à une forte attente de leur part.

Le nouveau modèle de service sera recentré sur la satisfaction client et le savoir-faire des salariés. Ce modèle comprendra le renforcement du pôle réseaux sociaux, la création de pôles régionaux pour traiter les insatisfactions clients de bout en bout et la mise en place d’un appui à chaud pour favoriser l’autonomie du front.

Projet d’évolution des directions de marchés Pro et PME dans les régions

Ce projet comprend le rapprochement des 8 Directions de Marchés Pro et des 4 Directions de Marchés PME, avec la mise en place de l’organisation cible sur une maille à 5 régions ainsi que l’harmonisation de l’ensemble des comités de direction régionaux.

L’organisation actuelle des régions Pro et PME date de 2009 et est très hétérogène.

Les Directions de marchés sont de tailles variables avec des organisations différentes les unes des autres, par métiers, pour certaines, avec des responsable d’activités, d’autres organisées géographiquement avec des responsables de sites, le nombre d’activités variant d’une région à l’autre.

Pour améliorer le modèle global, le simplifier, le rendre plus fluide et plus homogène une organisation type commune à l’ensemble des régions est proposée.

Les 5 nouvelles régions, de taille équivalente, seront organisées de la même façon : mêmes directions dans le codir dans chacune des régions. Les seules spécificités concerneront la gestion nationale de certaines activités sur certaines régions (ex Fidélisation, Réseaux Sociaux …).

Cette organisation plus efficiente favorisera l’interface entre la Direction Métiers Pro-PME et les futures Directions de Marchés, et les échanges plus fluides entre les différentes Directions de Marchés permettront de mieux travailler ensemble.

Analyse de la CFE-CGC

A la faveur des baisses naturelles d’effectifs, l’Entreprise saisit une nouvelle fois l’occasion de faire du deux en un. Ce dossier de fusion des deux marchés Pro et PME a pour maître mot la poly compétence, les métiers et leurs périmètres en seront profondément transformés.

Comme pour le projet Delivery, la mise en place de ce nouveau modèle est justifiée par des « bénéfices salariés et clients ».

Comme pour le projet Delivery des simplifications et harmonisations de processus sont annoncées. Mais 2 ans après la mise en route de Delivery clients et salariés n’ont rien vu s’améliorer, bien au contraire.

Ces « ambitions du marché Pro-PME » suscitent donc de nombreuses questions, très représentatives de l’inquiétude des salariés. La CFE-CGC attend qu’il y soit répondu en amont du dossier qui sera présenté en consultation.