« Kosc a fait son trou, son activité devrait continuer » (Sébastien Soriano, Arcep)

sebastien soriano 122019

Photo : Reuters

Kosc est aujourd'hui en plein calvaire. Étranglé financièrement dans le sillage d'un conflit avec Altice, l'opérateur de gros, qui a vu le jour il y a trois ans avec l'ambition de chambouler le marché des télécoms professionnelles, a été placé en redressement judiciaire. Il dispose désormais de six mois pour trouver un repreneur. Depuis sa création, Kosc a bénéficié de la bienveillance de l'Arcep, qui y voyait un levier pour mettre fin à la mainmise d'Orange, et dans une moindre mesure de SFR, sur ce secteur stratégique. Aux yeux du régulateur, Kosc était un des maillons qu'il manquait pour permettre aux TPE et aux PME d'accéder à des abonnements Internet bon marché. Dans nos colonnes, Sébastien Soriano reste convaincu de la pertinence de l'activité de Kosc. « Il y a toutes les raisons de penser que l'activité continuera », affirme-t-il.

A lire dans La Tribune – Pierre Manière – 07/12/2019

Une interview surréaliste du président de l’Arcep : débutée en 2015 avec le soutien des pouvoirs publics – BPI et la Caisse des Dépôts font partie des actionnaires – et de l’Arcep, obnubilée par son obsession de concurrence, l’aventure Kosc est un désastre financier, mais Sébastien Soriano appelle de ses vœux la prolongation de cette activité…

Economie et Réglementation des Télécoms

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur