• Accueil
  • Presse & Evènements
  • Revue de Presse
  • Que deviennent les salariés français rapatriés à cause du coronavirus ? - l'Usine Nouvelle

Que deviennent les salariés français rapatriés à cause du coronavirus ? - l'Usine Nouvelle

renaultwuhan

Photo: Patrick Déniel

En Chine, à Wuhan, les usines des entreprises françaises restent fermées en pleine crise du coronavirus. Que deviennent les salariés expatriés pendant ce temps ? Dans l'expectative, les industriels distillent les informations au compte-gouttes.

Depuis le 31 janvier, 243 ressortissants français ont été rapatriés depuis Wuhan, en Chine, épicentre de l’épidémie de coronavirus. La ville reste confinée et les entreprises françaises ont prolongé la fermeture des usines. De quoi soulever des interrogations sur l’impact de la crise pour les salariés français expatriés.

[...]

“Personne ne veut jeter un vent de panique général”

Comment expliquer la discrétion des entreprises françaises sur le sort de leurs salariés ? “Personne ne veut jeter un vent de panique général, analyse auprès de L’Usine Nouvelle Sébastien Crozier, président du syndicat CFE-CGC chez Orange. Pour autant, je pense que tout le monde est passé en situation de vigilance dans les groupes internationaux.”
Orange n’a pas d’antenne à Wuhan mais compterait entre 40 et 100 collaborateurs français installés en Chine, hors des zones de confinement, qui continuent à travailler.
[...]

“Pour l’instant, il n’y a pas de procédure de rapatriement prévue, révèle Sébastien Crozier. Mais il y a une vigilance. On ne voudrait pas être pris au dépourvu en cas de contamination d’un autre pays.”

Plusieurs entreprises, dont Orange, gardent le souvenir de la crise liée au virus Ebola. “Il n’y avait quasiment pas de cas Ebola hors d’Afrique, retrace Sébastien Crozier. Là, ce qui nous interpelle, c’est qu’on pourrait se retrouver avec une propagation à l’international. Notre vigilance porte sur une éventuelle propagation dans une région dont les infrastructures médicales ne seraient pas à même de faire face, comme en Afrique.”

Lire l'article complet sur l'Usine Nouvelle - Simon Chodorge - 05/02/2020

 

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données