• Accueil
  • Etablissements
  • Divisions Orange
  • Orange France Siège
  • Retour sur site et télétravail : cacophonie et injonctions contradictoires

Retour sur site et télétravail : cacophonie et injonctions contradictoires

Dans le contexte d’un déconfinement national progressif, Orange avait demandé à tous ses salariés de s’organiser pour poursuivre majoritairement l’activité en télétravail jusqu’à fin août. Or, un mail parti le 30 juin, sans prévenir ni les managers, ni les IRP, annonçait que le retour sur site redevenait la norme, et le télétravail l’exception, sauf avis médical. Ceci, avec mise en œuvre immédiate !

Lors du CSE, la Direction a précisé que dans les locaux, les restrictions capacitaires sont supprimées, les salariés doivent porter un masque lorsqu’ils se trouvent à moins d’un mètre l’un de l’autre, comme dans les ascenseurs ou lors des déplacements. Par contre sur les postes de travail, les salariés étant, en principe, à plus d’un mètre l’un de l’autre, le port du masque n’est plus obligatoire.

Analyse de la CFE-CGC

Cette communication a été interprétée différemment selon les managers. Certains ont déjà imposé des réunions en physique à leurs équipes. Pour autant, la Direction assure oralement que le retour sur site doit être progressif et doit se faire par un dialogue entre le manager et le salarié. Reste que ce retour sur site semble être laissé à l’arbitraire et à la bienveillance du manager faute de règle précise. On s’étonne aussi d’un tel revirement dans les précautions prises, alors que bien d’autres entreprises continuent d’imposer des limitations pour les effectifs présents sur site et des roulements par équipes.

Les consignes de levée de confinement du gouvernement ont des visées économiques évidentes pour sauver les business lourdement impactés. Pour autant, l’entreprise nous a demandé de nous organiser pour poursuivre l’activité en télétravail jusqu’à fin août. Ce que les salariés ont fait. S’entendre dire « qu’on doit retourner au travail » ou que « le business doit reprendre » comme si les salariés d’Orange avaient arrêté de travailler pendant cette période est très mal vécu par le personnel. Sans parler, des parents qui s’étaient déjà organisés pour gérer ce retour progressif qui se combine avec la fin de l‘année de scolaire. Et des managers qui se retrouvent en difficultés vis-à-vis de leur équipe après avoir organisé et validé les modalités de retour sur site !

Quelle était l’urgence pour les télétravailleurs qui pouvaient sans aucune difficulté continuer de travailler à distance quelques semaines de plus ?

* les documents concernant le retour sur site

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur