Retraite complémentaire Agirc-Arrco : un risque de bug dans le calcul de vos droits ?

retraite 012021

Photo : wir_sind_klein via Pixabay

Au 1er janvier 2022, le recouvrement des cotisations de la retraite complémentaire doit être transféré de l’Agirc-Arrco vers l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Ce changement fait craindre aux partenaires sociaux, gestionnaires du régime, des erreurs en matière de calcul des droits.

Il faut (…) rappeler le mode de contrôle des cotisations versées à l’Agirc-Arrco. Ainsi, si une entreprise n’a pas assez cotisé ou, à l’inverse, a trop versé, chaque année, le régime procède à un rattrapage. « Il s’agit d’un calcul systématique a priori qui permet de contrôler les erreurs, détaille l’expert. La logique est différente de celle de l’Acoss où les contrôles se font de façon aléatoire ». Et c’est ce qui inquiète les syndicats. Car si l’Acoss sait gérer le recouvrement, qui est son cœur de métier, elle devra étendre son action en assurant cette vérification des cotisations chaque année.

Plus d’informations dans Capital – Adeline Lorence – 21/01/2021

Retraite et Retraités

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur