Proposition d'effectif du PIERRE DE FERMAT

Du fait du planning du RENE DESCARTES les délégués syndicaux CFE-CGC et CGT-PEX ont été invités à une réunion d’information et de consultation avancée de quelques jours. Cette réunion, initialement prévue séparément, s’est faite communément.

 

La direction rappelle qu’aujourd’hui cette réunion ne concerne que le PDF mais cette expérience pourrait être portée aux autres navires dans un délai de 1 à 2 ans.

 

Pour élaborer sa proposition d’effectif la direction a organisé 6 réunions. La représentation du personnel fut la suivante 8 maistrances (tous services compris), 6 Seconds, 3 commandants, 3 personnes embarquées sur le PDF.

 

Suite à ces réunions elle a présenté aux commandants et chefs mécaniciens son projet et maintenant conformément au décret 67-432 du 26/05/1967 elle le présente aux représentants syndicaux.

 

Rappel des points importants du décret

 

DECRET

Décret n° 67-432 du 26 mai 1967 relatif aux effectifs à bord des navires de commerce, de pêche et de plaisance.

Version consolidée au 10 avril 1999

 

Article 1

L'effectif de tout navire est fixé par l'armateur s'il n'a pas été déterminé au préalable par voie d'accord entre les parties intéressées ou leurs représentants.

Il est soumis, par l'armateur, au visa de l'administrateur des affaires maritimes territorialement compétent qui apprécie sa conformité aux règles relatives à la sécurité de la navigation et à la durée du travail.

 

Article 2

Si les conditions réelles d'exploitation du navire ne permettent pas d'assurer le respect des règles mentionnées à l'article 1er ci-dessus, le visa est retiré.

 

Article 4

Les décisions prises par les administrateurs des affaires maritimes en application des dispositions du présent décret sont motivées.

Elles peuvent faire à toute époque l'objet d'un recours devant le directeur de la marine marchande, de la part de l'armateur, des délégués du personnel du navire en cause ou des organisations professionnelles représentatives sur le plan national des armateurs et des marins.

Le directeur de la marine marchande statue dans les huit jours suivant la réception de la demande.

 

Article 5

Les décisions prises par le directeur de la marine marchande en application de l'article précédent peuvent être portées, dans les quinze jours suivant leur notification, par les personnes ou organisations mentionnées à l'article 4 ci-dessus, devant le ministre chargé de la marine marchande. Celui-ci statue en dernier ressort, dans le délai d'un mois, après avis d'une commission aux travaux de laquelle sont associées les organisations professionnelles d'armateurs et de marins et dont la composition et les modalités de fonctionnement sont

fixées par arrêté du ministre chargé de la marine marchande.

 

ORGANISATION DU PDF

(Tout ce qui suit est un résumé des propos du directeur d’armement).

 

L’organisation du PDF est basée sur un état d’esprit positif, économe, créatif, efficace, équitable. Elle appelle au volontariat pour les nouvelles fonctions qui sont issues de l’évolution d’anciennes méthodes de travail.

Le cadre de cette organisation est de puiser dans les ressources humaines existantes, de définir des fonctions clé, de reconnaître les efforts des personnes en amenant via le volontariat et la compétence à une promotion de celles-ci. La catégorie de personnel visée est la maistrance.

La maistrance sera promue au niveau officier via des VAE accompagnées qui entrainera une employabilité accrue pour les volontaires. Ces VAE seront diplômant (service machine) ou non mais permettront dans les 2 cas d’accéder à des fonctions supérieures.

Au pont les fonctions de « Chef de pont » et « Chef de pont adjoint » sont créées. Sous les ordres du second capitaine ils seront en charge du service PONT avec pour mission l’entretien du navire mais surtout l’expertise « Travaux câble » à conserver, et si besoin à faire évoluer, au sein de FT Marine. Des formations accompagnées seront proposées à la maistrance PONT pour accéder à ces postes (management, langue, …).

A la machine une passerelle vers la fonction d’officier sera proposée à la maistrance MACHINE via une VAE diplômant. 4 pôles seront créés Propulsion – Electrique – Auxiliaire – Machine à câble. A la tête de ces pôles un officier dont des anciens maîtres.

Au service général des promotions vers la fonction de commissaire auront lieu. Il faut simplifier le service cuisine – hôtellerie avec une équipe ramassée autours du commissaire. Le chef cuisinier sera toujours de nationalité française.

 

EFFECTIF DU PDF

 

Au pont 24 maîtres de manoeuvre ont été formés suivant des périodes plus ou moins longues, au final seulement 4 ont été recrutés. Le coût moyen de formation par maître de manoeuvre recruté s’élève à un peu plus de 170 000 € (NDLR : 110 000 € si on ajoute les 2 derniers recrutés ayant donnés satisfaction mais non repris définitivement à ce jour).

 

A la fin 2015 nous aurons 6 à 7 maîtres d’équipage ou de manoeuvre qui auront quitté les câbliers. Au rythme actuel de renouvellement de la maistrance pont ce n’est pas possible de combler ce déficit. Il faut un nouveau vivier de recrutement. Il est proposé qu’au fur et à mesure du départ des « chefs de pont » issus de la maistrance des lieutenants prendront leur place. Pour accéder au poste de second capitaine il faudra avoir occupé la fonction de « chef de pont ».

L’effectif pont sera constitué d’un commandant, d’un second capitaine, de 2 lieutenants passerelle, d’un chef de pont, d’un chef de pont adjoint, de 2 maitres d’équipage malgaches, de 2 chefs de bordée malgaches, de 10 matelots malgaches, de 3 timoniers malgaches.

L’effectif machine sera constitué d’un chef mécanicien, d’un second mécanicien, d’un électronicien, de 2 officiers mécaniciens + 2 autres officiers issus de la maistrance machine, d’un automaticien malgache, 3 ouvriers mécaniciens malgaches, 1 ouvrier électricien malgache, 1 nettoyeur malgache.

L’effectif du service général sera constitué d’un commissaire, d’un chef cuisinier, de 2 seconds cuisiniers malgaches, d’un aide de cuisine malgache, d’un steward malgache, de 3 garçons d’office malgaches.

Hors les marins du service jointage et ROV, le PDF sera armé avec 45 marins dont 15 français (14 officiers + 1 chef cuisinier).

 

Lors des missions longues un docteur ou infirmier français pourra être embarqué en supplément d’effectif.

Autant que faire se peut au moins 2 élèves seront embarqués en permanence.

 

NDLR : En comparaison le Raymond Croze est armé avec 52 marins dont 20 français (10 officiers + 10 maîtres). Les 7 postes manquants sont 5 français (un maitre pont, l’infirmier, l’intendant, le maitre d’hôtel, un maitre machine) et 2 malgaches (un matelot, le chef d’office). Les postes de maitre d’équipage et de manoeuvre restants évoluent vers le poste de « chef Pont » et son adjoint. Les 2 maitres machine restant évoluent vers un poste d’officier mécanicien et le poste de second capitaine adjoint évolue vers un poste de commissaire uniquement dédié au service général.

 

Hormis le fait que sur travaux l’effectif fonctionnerait en 2 X 12 heures il n’a pas été donné de détails sur :

  • Les heures de travail
  • L’organisation détaillée de chaque service
  • La fiche de poste des nouvelles fonctions
  • Les salaires
  • Les congés

CSEC UES Orange CSSCT / CNPS Comité Groupe France **Filiales (ne pas utiliser ce tag)

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur