Lettre Ouverte à la Direction PRO-PME

La CFE-CGC  a informé la Direction PRO-PME qu'elle ne participera pas à la multi-latérale du 17 septembre 2018.
On vous explique pourquoi

pdftract_lettre_ouverte_septembre_2018.pdf

Lettre ouverte à la Direction Pro-Pme expliquant pourquoi nos représentants ne participeront pas à la multi latérale du 17/09/18

"La délégation CFE-CGC ne sera pas présente à cette multilatérale. En effet, l’envoi tardif des documents et de l’ODJ ne nous permettait pas de nous organiser afin d’analyser de manière pertinente et constructive les dossiers, pour pouvoir mieux échanger. Mais à la réception de l’ordre du jour et des documents associés, notre position concernant notre non
présence dans cette instance s’est vue renforcée.
Les dossiers que vous souhaitez partager dans une multilatérale « Nationale » ont déjà, pour la plupart, été présentés en régions dans les différents CHSCT ou les différentes multilatérales « Régions » comme les bilans de la mutualisation des flux chauds et froids. Seul point « nouveau » le dossier ARCQ, mais finalement une fois le dossier ouvert la moitié des slides correspondent à du « déjà vu » dans d’autres instances…La nouveauté était peut-être de rapprocher ce point ARCQ à la fusion de nos entités PROPME et ses nouveaux métiers, les changements ou les nouvelles activités ou encore les nouvelles
compétences…

Malgré nos demandes répétées pour voir figurer à l’ordre du jour un point sur la sous-traitance, notre
voeu est une nouvelle fois resté pieux. Les représentants de notre délégation espéraient lors d’une rencontre avec les plus hauts responsables de notre unité et au travers de notre actualité riche et chargée, découvrir et apprendre comment ce projet de réorganisation va se poursuivre, quels peuvent être les prochaines décisions, la vision globale et détaillée du projet, et non pas des points d’étape qui se suivent et se ressemblent…mais qui ressemblent surtout à des constats.
Malgré tout, nous ne minimisons pas les points que vous allez aborder qui impactent les conditions et la charge de travail des salariés mais nous avons le sentiment que ces sujets sont « du réchauffé » et par voie de conséquence, cette réunion nous paraît organisée de manière contrainte et sans volonté de transparence, ni de partage qui de fait sont les ciments du dialogue social, le vrai...

La CFE-CGC vous demande dès à présent de bien vouloir planifier une rencontre en bilatérale, ainsi nous pourrons partager sur des « Nouveaux » dossiers qui nous animent et peut être échanger de nouvelles informations concernant MAPS ».
Ce mail fait suite à un constat : depuis de nombreuses multilatérales « nationales », la CFE-CGC vous signale que pour un dialogue social efficace et constructif il est impératif non seulement d’avoir l’ordre du jour et les documents dans un délai raisonnable mais également d’avoir une information de qualité. Nous n’avons obtenu que des promesses sur l’assurance que cela ne se reproduira pas à la prochaine réunion…Force est de constater qu’une nouvelle fois, cet engagement n’est pas respecté et détériore la qualité du dialogue social au sein de notre entreprise.

La stratégie du « Puzzle » continue, les sous-dossiers défilent dans les instances mais ces échanges restent stériles puisque nos propositions, remarques et questions restent sans réponses.

Concernant l’évolution de la rémunération des suites commerciales, la Direction s’était engagée à lancer une analyse sur l’impact financier pour chaque conseiller Flux Porteur et à nous en présenter le bilan avant une mise en application. Or, nous apprenons lors d’une instance en région la mise en place du projet de manière progressive début octobre. Ce projet, portant sur des éléments structurants et constitutifs de la rémunération variable qui impacte les conditions et la charge de travail des salariés au sens de l’article L4612-8-1 et de l’accord charge de travail, devrait être engagé dans un processus de consultation au sein des CHSCT, mais également au sein des différents CE au sens de l’article L2323-1 en raison des dimensions économiques et financières du projet. La CFE-CGC demande que soit présenté ce bilan aux IRP et que le processus de consultation soit respecté.

A la CFE-CGC, nous réclamons également et depuis un certain temps, un bilan de la sous-traitance par activité pour les années 2016 et 2017, maintenant nous pourrions rajouter le premier semestre 2018. Pour ce bilan nous souhaiterions par la même occasion, un comparatif des flux sous traités avec les flux traités en interne par activité, ainsi que l’évolution des ETP. Cette présentation permettrait aux élus de vérifier si l’impact du digital sur les flux est à la hauteur des prévisions de l’entreprise et nécessite en effet, une mutualisation de certaines de nos activités au travers du projet MAPS.

La CFE-CGC a transmis lors du CCUES de juin une centaine de questions portant sur le projet MAPS, questions qui à ce jour, sont restées sans réponse. Comment avoir une analyse pertinente de ce projet dans les différentes instances où il est présenté, si la Direction ne répond pas à nos interrogations légitimes. Nous demandons à ce que ces réponses nous soient transmises même de manière partielle dans un premier temps.

La CFE-CGC est consciente et au fait de l’évolution de notre marché, au travers d’une concurrence acharnée et que cela nécessite de nous adapter. Cependant, cela ne peut pas se faire sans l’adhésion de celles et ceux qui font la richesse de notre entreprise, et cette adhésion passe par la transparence des décisions futures qui seront prises, par le partage et l’échange avec celles et ceux qui représentent l’ensemble du personnel de l’entreprise et le respect des engagements au travers du plan 2020 avec cette notion du « Digital et humain ».

C’est pourquoi la CFE-CGC Orange sollicite un entretien dans les meilleurs délais afin de faire le point
sur les différents sujets portés à votre attention."

Vos correspondants
Nathalie Arreghini – DEF – 06.81.82.04.72
Sébastien Muller – PRO SOA – 06.76.73.09.26
Catherine Juncarol – PME IDF – 06.83.87.85.32
Martial Lageon – PRO GO - 06.86.13.62.61

Orange France Siège AE Agence Entreprise

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données