CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

CCUES 09 2018 : ASC : bilan 2017 des activités déléguées auprès d’Orange SA

On prend les mêmes, et on r'commence... bis, ter, etc.

Associations

montants

AFEH : aide et soutien aux parents d’enfants handicapés

861 839 €

AGEF Brive : Maison d’Accueil Spécialisée

112 115 €

AGEF Nuits St Georges : (ESAT, Atelier protégé)

260 387 €

Amitié La Poste Orange : prévention de l’alcoolisme

450 283 €

Don du Sang

487 158 €

APCLD : aide et soutien maladie handicap

729 962 €

ATHA : aide et soutien aux travailleurs handicapés

94 600 €

Foyer Cachan : gestion d’établissements scolaires

511 055 €

UNASS : secourisme

709 245 €

FNARH : musées…

261 507 €

LOGIPOSTEL : construction logements sociaux

12 650 €

Résiduel Logement

15 208 €

TOTAL

4 506 008 €

 

Analyse de la CFE-CGC

Avec les Activités sociales et culturelles déléguées auprès d’Orange SA... chaque année on prend les mêmes, et on recommence… Et cela dure depuis plus de 20 ans.

20 ans, la fin des années 90, l’arrivée d’un nouveau millénaire mais surtout une époque où l’aide à ces associations dites « historiques » pouvait avoir un sens…

Aujourd’hui qui connaît le nombre de salariés de l’UES Orange qui bénéficient encore et réellement des aides de ces associations que l’on finance par habitude ou par négligence ? Personne n’est en mesure de le dire ou ne veut le dire.

Que pourrait-on penser si on se rendait compte que ces 4,7 millions ne servaient qu’un nombre ridiculement faible de nos collègues et leurs familles. Ne serait-ce pas indécent voire indigne ? Cela pourrait éventuellement entacher l’image de ceux qui cautionnent cette dilapidation depuis maintenant 2 décennies.

Bientôt 20 ans que ça dure ! Et plus de 94 millions engloutis, soit l’équivalent du budget annuel des Activités Sociales et Culturelles de tous les CE de l’UES.

2017, une nouvelle année où les 12 associations qui ont eu la chance de figurer sur la photo à l’époque, ont pu bénéficier d’une enveloppe de 4,7 millions d’euros. Une nouvelle année où 3 associations (L’AFEH, UNASS et l’APCLD) à elles seules se répartissent une rente de quasiment la moitié de ce budget.

Bien que nous reconnaissions que l’activité des associations en gestion déléguée a un rôle important d’utilité publique, les élus doivent s’interroger et réfléchir à aider de nouvelles associations qui cherchent des moyens financiers pour se développer au service de nos collègues les plus fragiles et en priorité dans celles où sont investis à titre personnel ou bénévole des salariés de l’UES Orange.

La CFE-CGC demande donc, à nouveau :

  • la résiliation des conventions objectifs-moyens établies début 2005 et comme le prévoient celles-ci, moyennant un préavis de trois mois,
  • la remise à plat de la gestion des budgets de la gestion déléguée, §  que la délégation de gestion dévolue à la Direction depuis 2005 soit reprise par les différents CE de l’UES,
  • que les sommes non dépensées sur ces budgets, soient reversées à chaque CE.

Pour toutes ces raisons, les membres de la délégation CFE-CGC au CCUES ne peuvent cautionner cette dilapidation des fonds et rendent un avis défavorable sur ce point de l’ordre du jour.

 

CCUES

Imprimer