Sébastien Soriano : Les entreprises, « pas encore prêtes pour la 5G »

sebastien soriano 052019

Photo : Brigitte Baudesson

Dans cette interview, le Président de l’Arcep, Sébastien Président, fait le point sur l’arrivée prochaine de la 5G, sur la future loi sur l'audiovisuel et sur la modernisation, qu'il juge nécessaire, du droit européen de la concurrence.

Justifiant notamment la décision du gouvernement de restreindre la procédure d’attribution des fréquences 5G aux seuls opérateurs, il estime que ces derniers « vont modifier leur manière de travailler et faire du sur-mesure pour répondre aux besoins des entreprises ».

Pour le garantir, l’Autorité n’hésitera pas à passer par la contrainte :

L’enjeu de l’internet des objets pour le pays est tel qu’on peut effectivement imaginer l’attribution des licences 5G en contrepartie d’obligations ou d’engagements sur ce point. De fait, avec la 5G, la régulation évoluera car nous ne serons plus dans un marché standardisé : demain l’Arcep pourrait devenir un arbitre chargé de trancher les différends entre les opérateurs et leurs clients concernant la pertinence des offres des premiers face aux demandes des seconds.

Plus d’informations dans L’Opinion – Cyril Lacarrière, Muriel Motte – 29/04/2019

On peut comprendre la nécessité d’une adaptation globale de la réglementation aux enjeux de cette nouvelle technologie, mais cette volonté de transformer l’Arcep en un petit Salomon, susceptible d’intervenir à la carte, en fonction des desiderata de telle ou telle entreprise, laisse un peu perplexe.

Economie et Réglementation des Télécoms

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données