Santé au travail : une proposition du Sénat « entre le big bang et le statu quo »

sante travail 102019

Photo : rawpixel via Pixabay

À la suite de la publication, à l'été 2018, du rapport demandé par le gouvernement à la députée Charlotte Lecocq sur la santé au travail, la commission des affaires sociales du Sénat a souhaité prendre part au débat. Elle a chargé deux Sénateurs d'identifier les pistes d'amélioration de la prévention des risques professionnels afin d'en faire un service universel de qualité sur l'ensemble du territoire pour tous les travailleurs, quel que soit leur statut.

Leur rapport formule des propositions articulées autour de quatre objectifs : améliorer la cohérence et la lisibilité de la gouvernance de la santé au travail ; dynamiser ses ressources humaines et financières ; garantir un suivi médical de tous les travailleurs ; relever les défis des risques psychosociaux et de la désinsertion professionnelle. Partant du principe que la santé au travail constitue une mission de service public déléguée à des organismes privés, les rédacteurs réaffirment leur attachement à un service de proximité de la prévention des risques professionnels incarnés par les services de santé au travail qui devront, à l'avenir, respecter un référentiel de certification exigeant défini par une Agence nationale de la santé au travail.

Plus d’informations dans L’Express – 03/10/2019

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données