Télétravail : le patronat se résout à ouvrir une négociation… a minima

teletravail 092020 copy copy copy copy copy

Photo : iStock

A l'issue d'une ultime réunion visant à poser un diagnostic partagé sur le télétravail, notamment après le confinement, le patronat a accepté d'ouvrir une négociation avec les syndicats comme ceux-ci le demandaient. Ce diagnostic (plus d'informations dans Les Echos – Leïla de Comarmond – 22/09/2020) a été validé par trois des cinq confédérations, dont la CFE-CGC.

Mais il ne devrait pas y avoir de big bang du télétravail, car le patronat n'a pas l'intention de voir remises à plat l'ensemble des règles existantes. Mettant en avant les quelque 500 accords sur le télétravail signés dans les entreprises depuis le début de l'année et les nombreuses négociations en cours dans les entreprises et dans certaines branches, les représentants du patronat souhaitent qu’un éventuel accord national interprofessionnel (ANI) ne soit « ni normatif ni prescriptif ».

Deux premières réunions de négociation sont déjà programmées en novembre.

Plus d’informations dans Les Echos – Leïla de Comarmond – 22/09/2020

Pour sa part, la CFE-CGC estime qu'« il y a des points sur lesquels l'accord devra pourtant être normatif »

Plus d'informations sur le site de la CFE-CGC – Mathieu Bahuet – 24/09/2020

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur