Réaménagement du Nouveau Village : blocage sur la restauration

Le calendrier a été décalé de 3 mois pour permettre aux différents CSE de pouvoir être consultés réglementairement.

Un espace témoin sera installé au 6ème étage du bâtiment C d’Orange Village, pour que les salariés puissent se projeter dans le futur environnement de travail.

Vos élus ont fait remarquer à la Direction que plusieurs salariés n’avaient pas été mis au courant de la possibilité de participer aux ateliers permettant de recueillir les besoins spécifiques de chaque équipe.

Rappelons que ce projet de réaménagement se divise en 6 séquences, chacune d’entre elles concernant 600 à 700 personnes.

Certains iront directement sur leur espace de travail définitif, d’autres passeront par une zone tampon pendant 3 mois et demi, à Orange Village ou à Gardens (Châtillon), et d’autres y resteront entre 7 à 18 mois.

Pour accompagner ces mouvements, la Direction de l’Immobilier recourt à une société de conseil spécialisée dans ce type de mouvements.

Il est prévu un accompagnement au changement pour l’ensemble des salariés concernés, avec un accompagnement particulier pour les salariés ayant une RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) et pour les salariés bénéficiant d’un aménagement individuel de leur poste de travail.

Les médecins du travail participent aux groupes de travail, mais leurs préconisations ne sont pas prises en compte.

Concernant les salariés déplacés à Gardens, le CSE a demandé que la Direction lui fournisse les informations nécessaires pour que ces salariés puissent accéder au restaurant inter-entreprises à proximité. La Direction refuse de fournir ces informations sous prétexte de RGPD, alors qu’elles figurent dans l’Intranet, à savoir le prénom, le nom, le mail professionnel.

Analyse de la CFE-CGC

Pour des raisons liées à la santé des salariés, les médecins du travail ne sont pas favorables à cette nouvelle conception des espaces du travail. Mais le train est en marche et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Le flex-desk, c’est paradoxalement davantage de rigidité pour le salarié : obligation de réserver à l’avance son bureau et les salles de réunion, absence d’un espace à soi : autant de facteurs qui ne contribuent pas à faire du lieu de travail un espace attractif, à l’opposé des déclarations de la Direction.

Concernant la restauration, sous de fallacieux prétextes liés à la RGPD, la Direction refuse de communiquer des informations pourtant publiques (en interne Orange) qui permettraient  aux salariés  bénéficiaires de la subvention, d’accéder au RIE  proche d’Orange Gardens.

Pourquoi refuse-t-elle aussi avec le soutien des autres Organisations Syndicales, que les ayant-droits de notre CSE puissent payer avec des titres restaurant dans les cantines Orange ?

Restauration Orange France Siège

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur