Stéphane Richard égratigne l’Etat actionnaire

stephane richard 122021 copy

Source : Orange

Condamné dans l’affaire Tapie, Stéphane Richard, le P-DG d’Orange, qui va quitter son poste avant fin janvier 2022, s’est confié au Point (Marie Bordet, Guillaume Grallet – 29/11/2021, article réservé aux abonnés) en début de semaine. Dans cette interview, il égratigne l’Etat actionnaire, qui « entretient une forme d’aversion au risque ».

S’exprimant à propos de l’échec des opérations de consolidation du secteur en France, il en attribue la responsabilité à l’Etat :

Nous sommes un des rares pays de notre taille dans lequel elle ne s'est pas produite. Si le rachat de Bouygues Telecom par Orange a échoué en 2016, c'est en grande partie à cause de l'Etat, qui a formulé des exigences déraisonnables.

Même son de cloche à propos des tentatives avortées de grosses acquisitions à l'étranger :

J'ai eu plusieurs fois l'occasion d'aller voir l'État pour proposer des schémas de rapprochement, notamment avec Deutsche Telekom. Je me suis toujours heurté à un grand scepticisme. La crainte de l'éloignement du centre de décision, d'une forme de dilution de l'entreprise, a été plus forte que l'intérêt de participer à la création d'un grand groupe Européen.

 

Plus d’informations dans Bourse Direct – 30/11/2021

Voir la version papier de l'article du Point sur l'intranet

 

Economie et Réglementation des Télécoms

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur