NAO et Inflation 2021 : en cette période de l'avent, les salariés prennent un vent !

remu copy

Dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les salaires, la CFE-CGC Orange avait adressé un courrier à M. Gervais Pellissier, Directeur People et Transformation et Directeur Général Délégué du Groupe, le 29 juin 2021, pour lui faire part de ses revendications et notamment, de la mise en place de mesures correctrices pour tenir compte de la hausse de l’inflation.

Le 1er juillet, M. Pellissier a répondu à nos propositions pour nous informer des engagements qu'il prenait sur la question du pouvoir d'achat des personnels d'Orange. Fin novembre, la Direction revenait devant les Organisations Syndicales et s'engageait à compenser la hausse de l'inflation par une augmentation du SGB.

Au final, Orange ne respectera ni ses engagements, ni ses salariés !

En effet, le 22 novembre dernier, les organisations syndicales étaient conviées à une rencontre avec Gervais PELISSIER sur le thème du pouvoir d’achat et de l’inflation qui a atteint 2,8%.

La réunion, qui a duré deux heures, s’est conclue par une annonce de la Direction : oui, elle allait prendre une mesure complémentaire pour « compenser » l’inflation et « non, ce ne serait pas une prime mais bien une augmentation du SGB ».

Un engagement avait été pris pour fixer sous 48h une autre date de réunion afin de discuter des montants.

Le temps a passé, nous avons fait une relance sans succès : le sujet de l'Accord Intergénérationnel et de son TPS 2022 étant la seule priorité du calendrier social.

Puis enfin, une date fut prise pour le 20 décembre soit un mois plus tard !

Les jeux sont faits !

Lors de cette réunion, rien n’était à discuter et encore moins à négocier. Nous avons seulement eu connaissance d’une décision prise de façon unilatérale, une fois de plus.

Il s’agit d’une prime de 200 euros qui sera attribuée en janvier à tous les salariés* dont le SGB (salaire global de base) ne dépasse pas 40 000 euros.

Une très grande partie de la population cadre qui s'est paupérisée au fil du temps, en sera exclue, comme si l’inflation n’impactait pas tout le monde.

Cet effort "pèsera" pour 0,2% de la masse salariale et n’impactera pas le budget de la NAO 2022. Mais là encore c'est à nouveau une promesse que nous sommes priés de croire.

Le changement de gouvernance comme prétexte à la déloyauté.

Face à la déception provoquée par ce changement de pied, il nous a été expliqué que suite à la démission de notre président (qui ne sera pourtant pas effective avant le 31 janvier 2022), il était impossible d’engager l’entreprise dans des dépenses incrémentées (une prime par définition n’augmente pas le SGB de façon durable et l’impact sur la masse salariale n’est pas pérenne).

Après deux années sans Accord salarial, la Direction nous montre clairement qu’elle ne considère les personnels que comme un centre de coûts.

Quant au dialogue social, tel qu'il est pratiqué par Orange, il pourrait être résumé ainsi : « tant que ça ne casse pas, c’est que ça passe ! ».

 La Direction nous a, bien sûr, souhaité de passer de bonnes fêtes de fin d’année…

*salariés de droit privé CDI, CDD, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation et fonctionnaire présents dans l'entreprise à la date du versement sur la paie de janvier 2022.

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur