• Accueil
  • Evènements & Presse
  • Dans les médias
  • Déploiement de la fibre : la face cachée d’une filière en souffrance - La Tribune

Déploiement de la fibre : la face cachée d’une filière en souffrance - La Tribune

cable fibre internet

Photo : Reuters

Dans l’ombre des grands opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, des myriades de sous-traitants planchent depuis des années sur le grand chantier du déploiement de la fibre. Mais les nuages noirs s’amoncellent au-dessus de cette filière. De nombreux acteurs se disent asphyxiés par les nouveaux prix pratiqués par Orange, le plus important donneur d’ordre, tandis que les dégradations et malfaçons pullulent toujours sur les réseaux.

[…]

Au sein même d'Orange, les relations de l'opérateur avec ses sous-traitants font l'objet de vives critiques. Certains syndicats sont particulièrement remontés. Aux yeux de Sébastien Crozier, le président de la CFE-CGC d'Orange, les contrats RC Centric constituent l'énième brique d'une politique visant à réduire les coûts par tous les moyens. « Après l'entreprise sans usine*, on va faire le réseau sans salariés », s'emporte-t-il. Alors que les effectifs d'Orange France décroissent significativement depuis des années, son état-major a choisi de « faire exploser le recours à la sous-traitance », jugée moins chère, pour s'occuper de ses infrastructures télécoms, affirme le syndicaliste.

A en croire Sébastien Crozier, concasser les prix de la filière est, de longue date, l'obsession de la direction. D'après lui, l'appel d'offres de 2015, qui a précédé RC Centric, en témoigne. Cette année-là, Orange a drastiquement réduit le nombre de ses rangs 1. D'une grosse centaine, l'opérateur n'en a conservé qu'une poignée. L'objectif était d'inciter le secteur à se concentrer pour permettre au leader français des télécoms de traiter avec des acteurs plus puissants, et de jouer sur les volumes pour baisser les coûts. « Nos décideurs pensent que 'big is beautifull', raille Sébastien Crozier. L'idée est que des sous-traitants plus gros pourront faire des économies d'échelle, et facturer moins cher. » Mais cette politique a, selon lui, ses limites. « Le problème, c'est qu'on a perdu le contrôle de la qualité, juge-t-il. On rencontre incidents sur incidents, ce qui fait exploser les coûts de façon indirecte. »

[...]

D'un point de vue social, Orange ne veut pas être tenu pour responsable de la souffrance de ses sous-traitants. C'est pourtant précisément ce dont ses syndicats l'accusent. Dans un récent communiqué au vitriol, la CFE-CGC, la CGT, Orange Ensemble et Sud qualifient la stratégie de l'opérateur de « dumping social ». D'après Sébastien Crozier, le climat social chez certains sous-traitants rappelle, par certains aspects, une période noire : celle de la crise des suicides chez France Télécom entre 2008 et 2009. Juste avant l'ouverture du procès en appel de cette affaire, le 10 mai dernier, l'intersyndicale d'Orange a, à cette occasion, vivement critiqué les « logiques financières » de l'opérateur. Celles-ci « sacrifient les emplois, et font craindre le pire en démontrant qu'Orange n'a pas quitté cette vision des seuls emplois des personnels comme variable d'ajustement économique », a-t-elle fusillé dans un communiqué.

[...]

*NDLR : l'idée de Serge Tchuruk, l'ancien dirigeant d'Alcatel, dans les années 2000

Lire l'article complet sur La Tribune (abonnés) - Pierre Manière - 25/05/2022
sur l'intranet

Economie et Réglementation des Télécoms Emploi & Métiers

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur