AG - Gestion de la mise en sécurité des collaborateurs lors d'un événement climatique

 Mail destiné à la Direction de la DOAG le 20 septembre 2022:

Bonjour M. KERGALL,

Nous avons eu des remarques de plusieurs salariés, qui s’étonner de la communication tardive qui a été faite avant et après la tempête Fiona.

En effet, la communication interne envoyé :

Un mail le vendredi 16 septembre à 13h pour informer, nous citons : « l'ensemble du personnel de Guadeloupe pourra quitter leur lieu de travail dès le passage en vigilance rouge (pour fortes pluies et orages) et recourir au télétravail dans l'après-midi. Pour les boutiques, les services clients et les interventions techniques, les mesures d’aménagement se géreront avec la ligne managériale. »

Or demander aux salariés de quitter le lieu de travail, quand la vigilance est rouge, est une mise en danger des salariés car à ce niveau d’alerte la population est invitée à rester chez soi pour se mettre en sécurité, alors que vous vous leur demandez de prendre la route.

Un mail le dimanche 18 septembre à 19h42 pour informer, nous citons : « l'ensemble du personnel de Guadeloupe de recourir au télétravail ce lundi 19 septembre »

Le mail envoyé un dimanche (certes en période de catastrophe) à cette heure tardive de la soirée, ne respecte pas la politique du respect de la vie privée du salarié et des heures ouvrées qui y sont associées. La plupart des salariés ne consultent pas leurs mails le dimanche. Un SMS plus tôt dans la journée aurait été plus efficace.

Un SMS lundi 19 septembre à 6h34 pour informer, nous citons : «  La direction recommande à ses collaborateurs Guadeloupe de rester en télétravail lundi 19 septembre. Recevez notre soutien »

Même constat, le sms envoyé tôt le matin sur le téléphone des collaborateurs ne respectent pas la charte Orange. Qui plus est, pour ceux qui n’avaient pas lu leurs mails dimanche soir, ce SMS est envoyé bien trop tard car à cette heure-ci bon nombre de collaborateurs sont dejà sur la route pour accéder à leur lieu de travail.

En résumé, pour cet évènement qui va être classé catastrophe naturelle par le Ministre de l’Interieur d’ici la fin de semaine, vous avez mené une communication incomprise par les salariés.

De plus, cette communication a été coiffée d’un manque flagrant de prise en compte du danger que cette tempête représentait pour vos collaborateurs.

La CFE CGC demande à ce que la Direction revoie les mesures de mise en place d’alerte et de mise en sécurité des collaborateurs, afin qu’elles soient proactives et pas trop tardives comme pour cette tempête.

Nous demandons aussi, qu’elle presente à l’ensemble des salariés, au travers d’une communication interne, les directives qui seront mises en application si demain un tel évènement se reproduisait.

Une proposition : Nous pensons qu’il serait opportun, lorsqu’il y a une tempête de niveau rouge (une vigilance absolue s’impose ; des phénomènes météorologiques dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus), les salariés savent qu’automatiquement qu’ils doivent rester chez eux et télétravailler. Cela évitera des mails et SMS à des heures tardives et/ou très matinales. Bien sûr, cela ne vous empêchera pas de communiquer pour rappeler cela.

Merci de m’avoir lu. Dans l’attente de votre réponse à notre proposition entre autres.

 

Conditions de Travail et Santé DO Antilles-Guyane

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur