CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image

L’accord inter générationnel 2019-2021 aborde les engagements en faveur des jeunes, des séniors, la transmission des savoirs, l’égalité professionnelle F/H ainsi que la lutte contre les discriminations. La CFE/CGC n’a pas signé cet accord car jugé comme trop peu ambitieux, en deçà du précédent accord et de nos revendications notamment sur les recrutements.

Entretiens « Cap Séniors » pour les 55 ans et plus :

  • Ils ont pour objectif d’aider les seniors à mieux envisager leur carrière et anticiper des aménagements si nécessaire.
  • Ces entretiens sont réalisés avec des conseillers Orange Avenir.
  • Il est possible de réaliser un point sur la retraite, d’envisager le rachat de trimestres ou de faire une simulation TPS.
  • Dans certains cas, l’entreprise peut participer au financement du rachat de trimestres

Le Temps Partiel Aidé : TPA. Dès l'âge de 55 ans avec un taux d’activité inférieur ou égal à 80%.

Le Temps Partiel Senior : TPS (si 15 ans d’ancienneté dans le groupe)

  • C’est un dispositif de temps partiel précédant un départ en retraite du 1/1/2022 au 1/1/2025 sans surcote (sauf exceptions).
  • Le salarié travaille à 50% et les cotisations retraites sont complétées à 100% par l’entreprise (dans la limite de 4 trimestres pour les fonctionnaires, puis compensation financière 18,5 % du traitement indiciaire).
    • Durée du TPS : 18 à 36 mois avant la date de départ en retraite
  • Le TPS 65% (Mécénat de compétences possible) :
    • Payé 65% et travaillé à 50% sur 1/3 de la période et en temps libéré sur 2/3 entre 18 et 36 mois
  • Le TPS 75% (Mécénat de compétences possible) :
    • Payé 75% et travaillé 50% sur 2/3 de la période et en temps libéré sur 1/3 entre 18 et 36 mois
  • Le TPS 80% (Mécénat de compétences uniquement) :
    • Payé 80% et travaillé à 50% toute la période sans temps libéré entre 18 et 24 mois

Les augmentations individuelles et parts variables (en % du temps travaillé) sont maintenues pendant toute la durée du dispositif (temps libéré inclus)

Les bénéficiaires de la participation, intéressement et PEG restent dans ces dispositifs en se basant sur la rémunération perçue pendant le TPS

Pour les fonctionnaires non-cadre, l’indemnité de départ en retraite est de 2 440 €.

Pour les salariés de droit privé, l’indemnité de départ en retraite (voir convention collective) se base sur la situation la plus avantageuse des 12 derniers mois de salaire brut ou bien des 12 derniers mois de salaire brut avant l ’entrée dans le TPS.

Un entretien avec un conseiller Orange Avenir est nécessaire afin de répondre à chaque situation particulière et établir une simulation.

+ de détails : Accord Intergénérationnel 2019-2021

L’avenir a de l’avenir ! Pourquoi le sacrifier ?

Anoo : Aménagement du temps de travail

Fiches pratiques

Imprimer

bac plus 4

L’ « Accord Groupe France Intergénérationnel 2019-2021 » s’applique à l’ensemble des sociétés du Groupe en France (maison mère et filiales détenues à + de 50%). Il aurait dû être un grand rendez-vous autour d’un triple objectif d’amélioration de l’accès des jeunes à un emploi en CDI, de maintien de l’emploi des seniors, et de consolidation de la transmission des savoirs et des compétences. Au final c’est un accord low cost, globalement moins disant que le précédent : il n’offre pas de réelle perspective aux jeunes, pousse les seniors vers la sortie tout en leur proposant moins de formules de TPS, et néglige l’importance de la passation de témoin entre générations. Après avoir essuyé une fin de non-recevoir à la grande majorité de ses propositions concrètes, la CFE-CGC Orange, dont la délégation était la seule à inclure un jeune de moins de 25 ans, n’a donc pas signé cet accord, plus orienté vers la réduction de la masse salariale que vers la préparation de l’avenir.

Seniors, Fin de carrières, Retraites Juniors, Apprentis, Stagiaires Tracts

Imprimer

A partir du 1er janvier 2019, l’AGIRC et l’ARRCO fusionnement en un seul régime « AGIRC-ARRCO ».
  • L’ARRCO est l’association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés. Elle gérait les retraites complémentaires de l’ensemble des salariés du secteur privé (ouvriers, employés, techniciens, maitrise et cadres).
  • L’AGIRC est l ’Association Générale des Institutions de Retraite Complémentaires Cadres. Elle gérait les retraites complémentaires des cadres et assimilés cadres.
  • Objectif de la fusion : Assurer la pérennité de la retraite complémentaire et simplifier la gestion.
  • Seuls les points AGIRC sont convertis. La formule de conversion garantit une stricte équivalence de points.

Des principes de fonctionnement inchangés :

  • Le régime est piloté et géré par les partenaires sociaux
  • Le régime remplit une mission d’intérêt général
  • Régime par répartition
  • Système par point

Qu’est ce qui change pour les salariés ?

  • Si vous êtes salarié non cadre, votre nombre de points reste le même : 1 point Arrco = 1 point Agirc-Arrco.
  • Si vous êtes cadre : vos points Arrco et vos points Agirc sont regroupés au sein d’un seul compte de points. Au 1er janvier 2019, vos points Arrco deviennent sans conversion des points Agirc-Arrco, vos points Agirc sont convertis en points Agirc-Arrco.

La formule de conversion de vos points Agirc garantit une stricte équivalence de vos droits. Un double affichage du nombre de points avant et après la conversion sera mis en place afin de faciliter la lecture.
Une comparaison du décompte de points de décembre 2018 et janvier 2019 permettra de s’assurer qu’il n’y a pas eu d’erreurs dans le report de points.

+ de détails : La fusion AGIRC-ARRCO Calculette de conversion en points AGRIC-ARRCO

Protection Sociale Fiches pratiques

Imprimer

NO FUTURE

L’accord Intergénérationnel est un accord d’entreprise à fort enjeu car il couvre Orange SA c’est à dire Orange France, les Divisions, OBS SA, Orange Banque, …. et regroupe 3 thèmes essentiels : l’engagement en faveur de la formation et de l’insertion des jeunes dans l’emploi, l’engagement en faveur de l’emploi des seniors dont le TPS et la transmission des savoirs et des compétences.

Au travers de cet accord s’exprime la solidarité entre les générations.
En conséquence, en tant qu’Institution Représentante du Personnel (IRP) nous avons le devoir de défendre l’intérêt collectif, de nous soucier de l’avenir du groupe, et de l’emploi des séniors et des jeunes.

Cet accord n’a pas fait l’objet d’une réelle volonté de négociation de la part de la Direction.

La CFE-CGC n’a pas cédé au chantage TPS comme certaines OS au détriment des jeunes et des actifs de l’entreprise. La Direction a pu donc passer son projet à minima.

C’est dans cet esprit que la CFE CGC a refusé la signature de l’accord Intergénérationnel.
En effet nous n’avons pas pu obtenir d’engagement de la direction sur les embauches au-delà de 2020.
Nous refusons de signer un chèque en blanc dont les générations futures devront payer l’addition.
Nous refusons la désertification de nos régions (suppression de site, Agences…) et le recours massif à la sous traitance.
Pour les Séniors il est dommage que la prime d’entrée ne soit pas renouvelée et que peu de nos revendications n’aient été prises en compte.
Notamment nos demandes sur l’harmonisation de la prime DG51 qui reste à la main du management local sans aucune garantie d’équité sur le territoire, et sur la mise en place d’un TPS 4 ans qui reste réaliste pour l’entreprise.
Au final, le TPS servira de variable d’ajustement pour les petits sites.

Cette non signature aurait pu être l’occasion de revenir à la table des négociations.
L’accord a été entériné avec la majorité exigée.
Il est cependant certain que la Direction n’a pu que noter que le dialogue social est au point mort.
Quant à nous, nous poursuivons nos actions dans un esprit de co construction afin d’assurer un avenir aux générations futures, et de permettre dans un même temps aux séniors de partir dignement pour un repos bien mérité, tout en assurant une réelle transmission.

Seniors, Fin de carrières, Retraites Juniors, Apprentis, Stagiaires

Imprimer

intergenerationnel

source : Pixabay

Chez Orange, la négociation de l’accord intergénérationnel revêt une importance toute particulière, liée à l’histoire de notre entreprise comme aux difficultés actuelles de recrutement sur les métiers en tension. Il importe à la fois de permettre à nos seniors d’organiser au mieux leur fin de carrière, d’être suffisamment attractifs pour les jeunes salariés qui démarrent leur vie professionnelle, et de favoriser l’engagement de l’ensemble des personnels, tant dans leurs activités opérationnelles que dans le transfert des savoirs nécessaires au maintien et au développement des compétences clefs dans notre entreprise.

Dans un tel contexte, l’accord intergénérationnel revêt donc une importance stratégique… qui ne se reflète malheureusement pas dans la manière dont les négociations sont menées :

- les informations partagées avec les représentants du personnel ne permettent pas une négociation transparente et loyale

- les nombreuses propositions faites par notre organisation, ne semblent pas avoir fait l’objet d’un examen sérieux, et sont, pour la plupart, simplement évacuées du débat.

Téléchargez l'intégralité du courrier envoyé à Mme Valérie Le Boulanger DRH Groupe
pdf2018_10_23 courrier_CFE-CGC orange à la DRH Groupe_négociation_accord_interge.pdf 

Consultez les revendications portées par la CFE-CGC Orange

pdfnegociation intergenerationnel volet juniors - propositions cfe-cgc.pdf

pdfnegociation_intergenerationnel volet_seniors - propositions_cfe-cgc.pdf

Imprimer

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message