Marseille, un projet immobilier revu à la baisse

Prévu initialement pour 2024 et abandonné, le bâtiment Newdelec qui devait remplacer Nedelec et rassembler 1200 personnes, était présenté comme un site emblématique.   

Situé à deux pas de la gare Saint Charles, future vitrine d’Orange à Marseille, il repensait globalement le bâtiment tertiaire, et permettait par ailleurs de relier deux points stratégiques de l’entreprise, Marseille et Lyon, en 2h porte-à-porte, élément de confort non négligeable dans ce contexte de Direction Régionales extensibles.   

Revoyant ses ambitions à la baisse c’est finalement le site de Saint-Mauront qu’aura choisi Orange pour abriter ses personnels.  

Le quartier de Saint-Mauront est lui aussi emblématique, mais d’un certain type de « business » qui n’a pas grand-chose à voir avec la 5G ou les réseaux. Le cinéma ne s’y est d’ailleurs pas trompé, c’est là qu’a été filmée la première descente de police dans le film Bac Nord.   

Mais voyons le verre à moitié plein !  

Nos collègues du périmètre TGI ne seront pas impactés par le changement de site et par la possible augmentation du temps de transport, de plus les travaux se concentrant sur les bâtiments B et C, ils ne devraient pas non plus être indisposés par les nuisances du chantier de rénovation. 

Car il s’agit bien de la rénovation d’un ancien site de France Telecom, et là le compte n’y est pas ! 

Pour ne donner qu’un exemple, les débits de ventilation répondent aux limites imposées par le code du travail mais ne prennent pas en compte les normes en la matière et surtout les recommandations sanitaires suite à la pandémie Covid-19. 

L’aménagement des locaux sera, sans surprise, soumis à la mode du FlexOffice avec un taux de partage de 0,67, soit 6,7 places pour 10 salariés, sous prétexte de promouvoir le développement durable en maitrisant l’empreinte immobilière. 

Le restaurant d’entreprise devra être agrandi...aux frais des salariés, car les travaux seront financés, sur le budget restauration. 

L’accès au site et le stationnement en particulier reste un point noir. L’accès au parking devra être régulé sur des critères encore inconnus.

L’accès en vélo semble également difficile avec un parking vélo sous-dimensionné et des vestiaires et douches pour les “vélotaffeurs” à concevoir pour répondre à la demande. 

Vos élus CFE-CGC, en étroite collaboration avec les autres entités d’Orange, parties prenantes sur ce projet immobilier, restent mobilisés pour maintenir des conditions de travail propices à la réalisation de nos activités. 

 Laurent Piffeteau 

Conditions de Travail et Santé DO Grand Sud-Est

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur