Marseille Saint Mauront, questions et scenarios en attente

Les élus de la CFE-CGC d’Orange ont pris connaissance des nouvelles informations fournies sur le projet immobilier de Marseille Saint-Mauront et notamment sur le micro-zoning à date. 

  

Ils rappellent que la CSSCT OLS a été mandatée par le CSE sur ce dossier.
Les élus de la commission ont identifié les thèmes importants suivants pour être traités en CSSCT : 

  • Accessibilité du site
  • Parking
  • Restauration
  • Espaces bureaux et flex office
  • Acoustique / Luminosité / Ventilation de l’air

 Ces sujets n’ont pas été traités en réunion de CSSCT par faute de temps mais une visite d’inspection a été réalisée le 6 juillet par les membres de la CSSCT OLS (direction, élus de la CSCST, équipe projet immobilier et direction de site).
La visite a été réalisée dans les locaux actuelles des équipes puis dans leurs futurs espaces.

Au sujet de l’accessibilité au site, nous ne trouvons pas dans le dossier beaucoup d’informations par rapport à la « communication sur la desserte du site », nous les attendons. 

Sur les parkings, le dossier donne des données intéressantes. Nous notons notamment que, malgré des taux d’occupation du site les mardis (40%) et les jeudis (32%), le nombre de places disponibles dans les parkings est quasi identique. 

Les lundis, journées propices au télétravail, nous notons 158 places de disponibles.
Les mardis, journées d’affluence avec une présence de 40% des effectifs sur le site  : 120 places disponibles sur un total de 378 places 

Reprenons les chiffres. 

Actuellement 685 personnes sont sur le site de Saint Mauront, un taux de présence de 40% signifie que nous avons, les mardis 274 personnes et 258 places de stationnements utilisées (378-120) 

À horizon 2024, le site de saint Mauront hébergera 1257 salariés d’Orange, avec un taux de présence de 40%, nous aurons, les mardis 503 personnes soit environs deux fois plus de monde. 

Le nombre de personnes sur le site allant doubler avec ce projet Marseille 2024, nous préssentons un problème sur la capacité de stationnement du site.  

 dLa Direction propose deux solutions, l'accès aux parkings au travers de critères de priorités et pour les autres, « Les places manquantes pourront être trouvés dans des parking proches. ». 

Cette solution ne nous semble pas viable au vu de l’insécurité du quartier et des expériences tirées d’autres projets immobiliers chez Orange. 

Les élus de la CFE-CGC vous alertent donc sur ce point de l’accessibilité au site à l’accès au parking pour tous les salariés et vous demandent d’apporter des solutions viables. 

La restauration est un autre sujet qui risque fort, à terme de poser un problème. 

Dans le dossier, est évoqué la fréquentation sur le site de St-Mauront, qui varie entre 25 et 30 % (150 convives en moyenne) mais il aurait été intéressant de connaitre ce taux de fréquentation sur les autres sites.
Le dossier ne donne pas la capacité du restaurant, il dit seulement que dans les thèmes de travail, il y a « Augmentation des places assises couvertes », peut-on en savoir plus ?
Le capacitaire sera porté « jusqu’à 400 convives par jour » nous dit le document. Par comparaison, sur un site de même taille, le site d’Orange Atalante, le capacitaire est d’aujourd’hui de 560 couverts avec un taux de fréquentation légèrement supérieur.  

Actuellement à Rennes, des solutions sont recherchées pour pallier le manque de places. 

Les élus de la CFE-CGC alertent donc et  demandent de faire des propositions plus étayées sur le sujet de la restauration afin de répondre à l’attente des salariés Orange du site de Saint Mauront 

Sur l’acoustique, Les élus CFE-CGC d’Orange, nous sommes d'accord sur cet item, “l’acoustique est un sujet majeur pour la réussite de tout projet d’aménagement des espaces de travail et essentiel lorsqu’il s’agit de nouveaux environnements de travail.” 

 Nous attendons beaucoup de la prestation d’’acousticien accompagnant tout au long le projet. Cette organisation en quatre phases nous semble très pertinente. Nous sommes impatients de pouvoir consulter les mesures comparatives réalisées lors différentes phases et plus particulièrement dans la phase 4, lors de l’écoute des salariés et mise en œuvre des mesures acoustiques complémentaires. 

 Quel est l’acousticien retenu ? 

Au sujet de la luminosité, le dossier précise « Des baies vitrées en façade pour un éclairage naturel des positions de travail (< 6 mètres). » Or, les plans présentés dans le document ne comportent pas d’échelle, il nous est donc impossible d’y réaliser des mesures. 

La CFE-CGC demande à disposer des plans à l’échelle, avec mesures et cotes. 

Lors de la visite d’inspection de la CSSCT OLS sur site, il a été noté des postes de travail en 2ème et 3ème jour. 

La réponse de la direction de projet est la mise en place d’un éclairage spécifique, c’est-à-dire que des lampes de bureau seront fournies (« Demande de lampes positionnées sur les positions de travail en second jour ".  

La CFE-CGC considère que les ces conditions de travail proposées ne sont pas optimales et ne contribuent pas à améliorer la performance individuelle des salariés.  

 Pour la qualité de l’air et la climatisation, la direction de projet a dit, pendant la visite d’inspection que le remplacement de la climatisation était prévu. Nous attendons confirmation sur ce point et plus de précisions sur la solution retenue.

Nous avions souligné, lors de notre dernière intervention, que les débits retenus correspondaient aux valeurs minimums imposées par le code du travail. Rien dans le dossier ne semble nous préciser que le projet va chercher à améliorer ces performances.

Dernier sujet listée par la CSSCT, les espaces de travail et le flex-office

Le microzoning est proposé dans ce document.  

On note tout de suite qu’il ne correspond pas au macrozoning indiqué dans le document « 1.1_2022_07_26_N53 Extra ANNEXE PLANS MACRO ZONING ORANGE INNOVATION » fourni avec le dossier. L’espace de 241 m² prévu pour TGI dans le macrozoning a été réduit pour laisser de la place à une équipe de la DTSI. 

Lors de la visite d’inspection de la CSSCT OLS le 6 juillet, sur ce point, la direction de projet a répondu que « des scénarios seront proposés ». Quels sont ces autres scénarios ? Nous ne les trouvons pas dans le dossier. 

Le plan de microzoning indique « 26 postes pour 36 personnes ». Or, nous voyons 24 postes sur le plan (6 benchs de 4 postes). : où se trouvent les 2 autres postes ? 

On note dans le dossier que « 2 salariés en situation de handicap, suivis par le correspondant handicap de la division, figurent dans les effectifs. » 

La CFE-CGC demande une vigilance particulière sur les conditions de travail de ces deux salariés au vu des problèmes rencontrés sur d’autres sites (Meylan et Rennes). 

 On note également dans le dossier un « Besoin de conserver un quartier d’équipe bien séparé du reste du plateau du A3 (DTSI) ; ce besoin a été abordé en CSST OLS le 06 juillet 2022 et un scénario de repositionnement de la salle multiplexe et cloison a permis d’offrir un meilleur compromis.»  

Nous soouhaitons des détails pour ce scénario ?  

Les plans n’étant pas côtés, on ne connait pas les distances exactes entre les benchs de 4 bureaux, mais nous émettons des réserves sur ces distances qui ne nous semblent pas tout-à-fait réglementaires. 

Nous notons également sur le plan un « quelque chose » entre les benchs, à quoi cela sert-il ?  est-ce que ce ne sera pas une gêne pour les personnes assisses sur leurs sièges ?  

De plus, combien y a-t-il d’armoires, quelles sont leurs dimensions et où sont-elles positionnées ?  

Les bureaux “Assis-Debout” sont identifiés au nombre de 4, où sont-ils positionnés ? 

 Les élus de la CFE-CGC vous alertent sur les futures conditions de travail de nos collègues Marseillais, Celles-ci seront très difficiles dans une zone de travail en flex-office très dense associé à un taux de Flex de 0,7 

Ces conditions de travail dégradées sont susceptibles de générer des tensions et conflits entre collègues et des RPS pour nombre d’entre eux. 

 Enfin, sur les aspects RSE, nous prenons acte de l’étude de solarisation du site que nous approuvons. Nous espérons que cette étude et la consultation pourront aboutir afin d’avoir une production annuelle couvrant la consommation tertiaire du site. Nous encourageons la DIG à continuer à travailler avec le projet SOLBAT piloté côté OFR avec le support des équipes de TGI/Networks disposant d’une expertise reconnue sur le sujet. 

 Par Olivier Bouffant 

Conditions de Travail et Santé DO Grand Sud-Est

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur