CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Presse & Evènements
  • Communiqués de Presse
JOURNAL DE 20H SUR FRANCE 2 – Le 23/07/2008 – (Script)
Cliquez sur "Lire la suite" de l'article pour visualiser la vidéo. 

Francoise LABORDE :  A Paris les cadres manifestaient aujourd’hui contre une nouvelle modification sur l’organisation du temps de travail, à l’appel de la CFE-CGC. Si la durée légale reste à 35 ans, en revanche le plafond pour les heures supplémentaires et les jours travaillés augmente sensiblement jusqu’à 282 jours au lieu de 218 actuels pour tous ceux qui travaillent au forfait, c'est-à-dire la majorité des cadres.

Sophie BRUNN : Ils n’ont pas vraiment l’habitude de manifester mais aujourd’hui les cadres sont descendus dans la rue. Leur revendication : défendre les RTT.

Intervenant :  Je travaille à peu près 45 heures par semaine et avoir 10 jours par an supplémentaires, ça n’a jamais désorganisé la société.

Sophie BRUNN : Donc vous y tenez à ces RTT ?

Intervenant : Oui j’y tiens beaucoup, ça permet une harmonie familiale et professionnelle. Les salariés aujourd’hui souhaitent avoir du temps choisi et pouvoir travailler le nombre de jours qu’ils veulent, éventuellement, mais certainement pas qu’on leur impose 20 jours de travail en plus sans aucune augmentation de salaire.

Sophie BRUNN : Pour ces cadres, le temps de travail est comptabilisé en jours et non en heures. Aujourd’hui le maximum est de 218 jours par an. Avec la réforme sur une année complète, on enlève les week end, 5 semaines de congés payés et le 1er mai, reste 235 jours qui peuvent tous être travaillés, y compris les jours fériés. Ils seront payés 10% de plus.

Bernard VAN CRAEYNEST, Président de la CFE-CGC :  Si ça ce n'est pas une remise en cause des 35 heures !  Pour des salariés qui au forfait jour font déjà 60 ou 70 heures par semaine, c’est véritablement pousser le bouchon trop loin.

Intervenante : Je ne suis pas d’accord qu’on augmente mes jours travaillés par an, de passer à 235 jours surtout rémunérés à 10%. Je ne fais pas la manche encore.

Sophie BRUNN : Des accusations que le gouvernement rejette. Selon Xavier BERTRAND, les jours fériés ne sont pas menacés. Autre disposition de la réforme pour les salariés non cadres, la durée légale reste de 35 heures mais il sera désormais possible de négocier au sein même d’une entreprise et non par branche, le volume d’heures supplémentaires.

Imprimer

teliasonera.jpgFrance Télécom étudie bien une éventuelle fusion avec l'opérateur scandinave TeliaSonera. En cas de succès des négociations, France Télécom créerait ainsi le numéro deux européen de la téléphonie fixe et mobile et de l'accès internet avec une capitalisation boursière combinée de l'ordre de 100 milliards d’euros, derrière l'allemand Deutsche Telekom et au niveau de Telefonica.

Outre le montant important de l’opération à hauteur de 34 milliards d’euros, le système de d’échange d’actions devrait voir l’arrivée d’un nouvel actionnaire peut-être majoritaire dans le groupe France Télécom à hauteur voire à un niveau supérieur au principal actionnaire actuel, l’État français avec 26,7% des parts.

Imprimer

Profits record pour France Télécom ! Salariés en colère !

Communiqué de presse du 6 février 2008

Comme en 2006, France Télécom affiche des bénéfices record qui s’élèvent à 6,3 milliards pour 2007. Après les 22 000 suppressions d’emplois en cours, de nouvelles coupes claires dans les effectifs sont annoncées à mi-mot. Saisissant !

Ces excellents résultats financiers masquent néanmoins de fortes disparités :

Imprimer

Vous trouverez ci joint le communiqué de presse le CFE-CGC sur l'attribution de la 4e licence mobile et la reprise AFP

Divers liens sur le sujet :

A notre communiqué de presse du 22 novembre 2007, la reprise dans la revue de presse de FT sur l'Intranet : http://intranet.ftgroup/recurent/default/EN/all/rp/p1195803907690.htm

Imprimer

Les premières Assises du Stress et de la mobilité forcée à FTSA s’ouvrent aujourd’hui, 13 décembre à Paris. Deux jours de débats riches, d’information et de mobilisation, notamment sur la forme d’un Appel national !

Les premiers résultats du second questionnaire en ligne seront communiqués à cette occasion. Celui-ci était principalement centré sur les liens organisation du travail / santé et la question des « seniors ». Les mille premières réponses confirment nos inquiétudes initiales (voir plus bas). Le climat nourri par la direction face à cette initiative d’analyses et de reconnaissance d’un phénomène objectif lié à la financiarisation accélérée de l’entreprise et à la restructuration en cours (22 000 suppressions d’emploi et d’autres à venir) est toujours aussi détestable : maintien de l’inaccessibilité de l’accès au site via l’Intranet FTSA, convocations « opportunes » du CCUES (le CCE du groupe) et de nombreux CE aux mêmes dates, pressions inadmissibles sur les médecins du travail de FTSA interdits de participer aux Assises !

La pression individuelle devient la seule réponse d’une entreprise incapable de négocier.

Vous trouverez ci-joints l’analyse par notre Conseil scientifique des premières réponses qui s’est chargé de fixer un cahier des charges, d’élaborer une méthodologie et un questionnaire et de croiser les réponses (cf. power point) et les commentaires de l’Observatoire à ces premiers résultats.

Représentativité et objectivité du 1er questionnaire (juin-septembre 2007)

Commentaire de l’Observatoire :

  1. La Direction de l’entreprise avait publiquement fortement contesté les résultats, en qualifiant notre 1er sondage de « questionnaire militant ».
  2. Le croisement des résultats réalisés par le Conseil scientifique montre à tout le moins que les 3300 salariés qui avaient répondu, correspondent parfaitement (ancienneté,sexe, qualifications,parcours professionnels…) aux grandes réalités sociologiques du Bilan social de FTSA
  3. Quels organismes de sondage obtiennent aujourd’hui une telle qualité de réponse sur un public interrogé aussi nombreux et aussi représentatif ? 

Les premiers résultats du second questionnaire (novembre- février 2008)

Commentaire de l’Observatoire :

  1. Les premiers résultats du second questionnaire (1000 réponses déjà enregistrées pour un sondage en ligne qui s’achèvera en février) confirme les données du premier et accroît l’inquiétude face aux résultats déjà enregistrés
  2. 3 salariés sur 4 estiment que le cadre professionnel impacte sur leur santé
  3. 1 sur 3 ressent des réactions de colère
  4. 3 sur 4 rejettent le pilotage managériale « par objectifs »
  5. 2 sur 3 n’ont pas le sentiment d’avoir réussi leur vie professionnelle

Les seniors

Commentaire de l’Observatoire :

  1. 2/3 des personnels ont plus de 45 ans, la moyenne d’âge est de 47 ans. 40% d’entre eux n’apprécient pas toutefois l’appellation de « senior »
  2. Mais 80% d’entre eux se sentent discriminés en matière de promotion et d’augmentation individuelle de salaire.
  3. 91% estiment que l’entreprise ne reconnaît pas leur expérience professionnelle
  4. 68% ont l’impression d’avoir raté leur vie professionnelle
  5. 74% attendent leur retraite avec impatience !
Communiqué AFP par Cécile Azzaro

Imprimer

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message