CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Thèmes
  • Emploi
  • Egalité Professionnelle

Position du 13 novembre 2007 de la CFE-CGC au sein de l’UES France Télécom-Orange

La CFE-CGC condamne le manque d’ambition de la Direction de FT SA qui fait reporter sur l’environnement social ou des habitudes culturelles, la discrimination persistante au sein de l’entreprise dans les conditions d’accès aux postes, aux formations et aux promotions des femmes ; discrimination qui se traduit dans les chiffres par un taux de féminisation de 37 % très inférieur au taux moyen de la Branche de Télécoms (43 %) et une quasi inaccessibilité aux postes de cadres de Direction.

Imprimer

Après plusieurs reports, la direction a enfin réuni le 18 Janvier 2007 la Commission de suivi de l’accord d’égalité professionnelle. La délégation CFE-CGC s'en réjouissait, convaincue que la Direction aurait mis ce retard à profit pour monter un dossier correctement élaboré, qui prenne en compte l’ensemble du dispositif législatif relatif à l’égalité professionnelle des salariés.

En fait grande a été notre déception, à la hauteur de notre attente ! La direction nous a relu la Loi, comme si nous étions ignorants sur le sujet, et s'est focalisée sur le congé de maternité et le congé parental ! Nous sommes donc restés très loin de la problématique centrale mentionnée par la loi du 23 Mars 2006 qui est le coeur du débat, à savoir les différences de rémunération Hommes-Femmes à résorber avant 2010.

La CFE-CGC a rappelé que, en raison de l’absence d’éléments de mesure et tout particulièrement d’indicateurs, elle n’avait pas signé l'accord Égalité professionnelle femmes/hommes du 28/04/2004. La CFE-CGC avait d’ailleurs été un négociateur avisé puisque le législateur, abondant dans son sens, a demandé que désormais, et comme nous le préconisions, soit mise en place une batterie d’indicateurs.

La CFE-CGC a demandé à la direction le respect de la loi du 23 Mars 2006 et la proposition d’un calendrier de négociation pour la mise en place d’une véritable politique salariale d’égalité professionnelle au sein de l’entreprise. La direction pour sa part considère que ce sujet sera traité dans le cadre de la Négociation Annuelle Obligatoire (Accord salarial 2007); La CFE-CGC a bien pris note que la direction prétend vouloir relancer l'avancement sur cette thématique et attend de cette dernière qu’elle décline rapidement son plan d’action. Pour sa part, elle reste à l’entière disposition de la direction pour que les choses avancent rapidement au juste bénéfice des personnels de l’entreprise.

Imprimer

Pour mesurer ce que les personnels ont gagné ou perdu cette année, il faudrait avoir des bilans précis. Tâche impossible à FTSA !

Inflation réelle et pouvoir d’achat

Les personnels de France Télécom SA ont appris avec surprise que les dividendes versés en 2006 aux nouveaux actionnaires ont été de 2,5 milliards. En 2007 ils s’élèveront à 3 milliards, soit plus de la moitié de la masse salariale annuelle de FTSA. Les personnels ont aussi constaté que leur rémunération n’augmente pas ou peu, moins en tout cas que le coût de la vie.
Au centre des polémiques actuelles, les fameux indices Insee. L’appréciation de la hausse du coût de la vie avait déjà donné lieu dans la cadre de la NA0 2006, à quelques dialogues de sourds entre la CFE-CGC et la direction, arc-boutée sur les seuls résultats de l’Insee.

Imprimer