CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Rapport d'activité trimestriel T4 2018

Contexte


Orange France : Croissance CA 2018 (+0,9%, +0,4% hors effet TVA) pour la 2ème année consécutive et +0,1% pour le T4, en accélération entre 2017 et 2018, tirée par la convergence et la fibre. Les offres E-Presse/Livre Audio contribuent à +111 m€ d’Ebitda sur les +197 m€ de 2018.
Sur la fibre, leader en part de conquête à chaque trimestre et sur la convergence (foisonnement), en croissance de +10,2%. Sur le mobile, élu meilleur réseau pour la 8e année consécutive.
Entreprise : CA globalement à l’objectif (1296 M€ au S2), bonne progression du haut débit (+2,6%), hausse du NPS (5 soit +2 versus T3) sur le T4. Pro /Pme NPS en baisse -12


Analyse CFE-CGC


T4 en forte décélération (+0,1%) qui clos une année 2018 en nette progression L’ARPO (chiffre d’affaire par offre) est en hausse uniquement sur la convergence.
Faible progression sur le digital qui explique en partie les taux d’appels au Service Client (SC) plus élevés que prévus. D’où la QS à la traine pour le SC en 2018 avec un impact négatif sur la satisfaction client.
La faiblesse de SFR en 2017, puis de Free en 2018 a largement contribué à ces 2 années successives de croissance. Y-aura-t-il un maillon faible en 2019 pour assurer la croissance d’Orange ? Si la densification (Open) s’accroit légèrement, les relais de croissance annoncés (banque, maison connectée…) n’apportent pas encore la valeur / marge attendue et le NPS reste trop faible aussi bien en GP que pour Pro/Pme.


- Contenu : OCS est en nette baisse et loin derrière Netflix / Canal, ce qui pose la question de notre stratégie qui  semble privilégier des offres externes françaises ou américaines.
- Mobile : en 2018, Orange est seulement 3ème en ventes nettes (avec de bons T2 et T4), SFR revient au détriment de - Haut Débit : Orange fait jeu égal avec BT (1er ex aequo), Free passe dernier, SFR revient. Grace au développement de la fibre (54% de PDM) et en entrée de gamme la boite Sosh (150 K en 5 mois 2018)
- Fibre : pénétration décevante (- de 6M raccordées / 12M), dont 2,6 M pour Orange, il existe encore un grand potentiel de développement qu’il faudrait rapidement atteindre.
- DEF 2018 : Résultats PRO /PME supérieurs aux objectifs sur RTC . Mobile (+38,6K VN comme en 2017) et haut débit ( +2K en ventes nettes )soit +14,7% / budget. Le NPS en forte baisse (-12 au global et -17 pour DVI) est un risque important pour le futur PRO/PME d’Orange face à la concurrence en plein développement (BT, SFR, Free…). A noter que ce marché procure la meilleure marge de notre activité télécom.
- Orange Bank : L’essentiel des ventes se fait grâce à la qualité de nos boutiques : bon T4 (+ 42K vs T4 2017), 224 K sur 2018 (+10k versus dernière prévision sept), notamment grâce à la campagne de parrainage oct/nov.

Retrouver l’intégralité du dossier

Economie et Réglementation des Télécoms

Imprimer