• Accueil
  • Comités Groupe
  • Comité Groupe Europe+Monde
  • Projet Orange Cyberdéfense: à quelles fins Orange filialise-t-elle ses activités de cyberdéfense en Europe (bis) ? La question reste posée !

Projet Orange Cyberdéfense: à quelles fins Orange filialise-t-elle ses activités de cyberdéfense en Europe (bis) ? La question reste posée !

[French version here/English version below]

Dans le cadre du Comité de Groupe Européen d'Orange des 14 et 15 septembre 2021 organisé à distance en séance extraordinaire, la Direction du Groupe a inscrit à l'ordre du jour le projet de création de la société Holding Orange Cyberdéfense présenté par Hugues FOULON, Directeur Exécutif Stratégie et des activités de cyber-sécurité, Laurent CELERIER, Executive Vice President Technology and Marketing, Angus McMICHAEL, Directeur des Ressources Humaines et Audrey BARTHELEMY, Directrice Juridique d’Orange Cyberdéfense.

Ce projet affectant huit pays européens fait l’objet d’une procédure d’information–consultation, la première réunion ayant eu lieu le 10 juin dernier.

Le même dossier a été soumis au Comité économique et social central d’Orange Business Services qui a d’ores et déjà rendu un avis. L’avis est notamment consultable et commenté dans la pdfpublication de juillet de «l’Essentiel du CSEC de l’UES OBS».

Ce Comité de Groupe Européen extraordinaire de septembre fait suite à l’expertise réalisée à la demande des élus par le cabinet Secafi et la remise, fin août, du rapport de l’expert. Il a été convenu qu’une troisième séance plénière relative au sujet n’était pas nécessaire.

La Direction a circonscrit la procédure de consultation à la seule opération juridique et financière de création de la société Holding, première brique d’un projet plus global de détourage et réorganisation des activités de cybersécurité, laissant ces prochaines étapes à l’écart des débats.

La Direction motive son projet de HoldCo par sa volonté de simplifier le portefeuille de filiales et de procéder, à l’avenir, à des acquisitions externes par échanges de titres. Dans cette perspective, elle a confirmé en séance qu’Orange entendait garder le contrôle de la société nouvelle et avait exclu de coter celle-ci en bourse.  

L’expertise a confirmé que les objectifs de réduction et la rationalisation du portefeuille des filiales opérant pour Orange Cyberdéfense depuis le rachat de SecureLink et Secure Data seraient facilités par la création de la Holding ainsi que leur pilotage. Quant aux moyens d’une croissance inorganique par échanges de titres, ils dépendront en pratique de la valorisation de la société, tout comme la possibilité de lever de la dette.

La Direction a bien confirmé en séance que la prochaine étape consisterait dans le détourage ou « carveout » des activités.

Les élus, dans l’avis qu’ils ont formulé restent mobilisés et attentifs aux évolutions futures du projet, la création de la HoldCo étant à ce stade sans impact sur les équipes. 

Ils ont unanimement regretté que le projet soit scindé en séquences successives et que la globalité de celui-ci ne leur soit pas soumise dans le cadre d’une procédure unique d’information–consultation.

Ils anticipent bien évidemment les impacts sociaux susceptibles de résulter du carveout liés à de très probables transferts de salariés, mais aussi les risques de perte de synergies opérationnelles et commerciales entre les activités cyberdéfense et les autres activités au sein d’Orange Business Services.

La majeure partie des échanges a ainsi porté sur la demande des élus d’être à nouveau consultés sur le projet de détourage. Une première assurance en ce sens leur a été donnée par la Direction en séance, renouvelée lors de la réunion du Bureau de l'instance qui a suivi.

Il a également été convenu avec la Direction de recourir de manière plus systématique à des expertises lorsque le Comité de Groupe Européen est consulté sur des dossiers techniques, afin d’aider les élus à appréhender les enjeux.

[English version]

As part of the Orange European Works Council on September 14th and 15th 2021, organized remotely in an extraordinary meeting, the Group Management placed on the agenda the project to create the Holding Orange Cyberdefense company presented by Hugues FOULON , Executive Director of Cyber ​​Security Strategy and Activities, Laurent CELERIER, Executive Vice President Technology and Marketing, Angus McMICHAEL Director of Human Resources and Audrey BARTHELEMY Legal Director of Orange Cyberdefense.

This project affecting eight European countries is the subject of an information - consultation procedure, the first meeting having taken place on June 10th.

The same file was submitted to OBS's Central Work Council pdfwhich has already issued an opinion.

This September extraordinary meeting follows on from the expertise carried out at the request of elected officials by Secafi and the submission, at the end of August, of the expert's report. It was agreed that a third plenary meeting on the topic was not necessary.

Management limited the consultation procedure to the legal and financial operation of the creation of the Holding company, the first brick of a more global project of reorganization of cyber-security activities, leaving these next steps out of the debates.

Management is motivating its HoldCo project by its desire to simplify the portfolio of subsidiaries and to proceed, in the future, to external acquisitions through exchanges of shares. In this perspective, she confirmed at the meeting that Orange intended to keep control of the new company and had ruled out listing it on the stock exchange.

The expert confirmed that the reduction objectives and the rationalization of the portfolio of subsidiaries operating for Orange Cyberdéfense since the takeover of SecureLink and Secure Data would be facilitated by the creation of the Holding as well as their management. As for the means of inorganic growth through shares exchanges, in practice they will depend on the valuation of the company, as will the possibility of raising debt.

The Management did confirm during the meeting that the next step would consist in the “carveout” of the OCD activities.

The European Works Council members, in the opinion they have formulated, remain mobilized and attentive to the future developments of the project, the creation of the Holding Company having no impact on the teams at this stage.

They unanimously regretted that the project was split into successive sequences and that the whole of it was not submitted to them as part of a single information - consultation procedure.

They obviously anticipate the social impacts likely to result from the “carveout” linked to very probable employee transfers but also the risks of loss of operational and commercial synergies between cyber defense activities and other activities within Orange Business Services.

Most of the discussions thus focused on the request of elected officials to be consulted again on the clipping project. A first assurance in this direction was given to them by the Management in session, renewed during the meeting of the Bureau which followed.

It was also agreed with the Management to make more systematic use of expertise when the European Works Council is consulted on technical files in order to help elected members understand the issues.

Emploi & Métiers Europe et International CSEC UES Orange SCE Orange Business Services Orange Cyber Défense OBS SA (UES OBS)

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur