• Accueil
  • Comités Groupe
  • Comité Groupe Europe+Monde
  • Projet One Bank : outil de développement d’Orange Bank en Europe et moyen d’atteinte du point d’équilibre en 2025 ?

Projet One Bank : outil de développement d’Orange Bank en Europe et moyen d’atteinte du point d’équilibre en 2025 ?

[French version here/English version below]

Dans le cadre du Comité de Groupe Européen d'Orange des 5, 6 et 7 avril 2022 organisé en séance extraordinaire, la Direction du Groupe a inscrit à l'ordre du jour le projet One Bank présenté par Paul Deleusse, CEO d’Orange Bank, Patrick Weissenberger, Directeur des Affaires Générales, Isabelle Trystram Mansart, Directrice des Ressources Humaines, Btisam el Beiyad, juriste en droit social et Bertrand Facq, Directeur de la stratégie des services financiers mobiles en zone Europe.

Le Comité de Groupe Européen extraordinaire programmé par la Direction avait pour objectif premier de recueillir l’avis du Comité sur le projet One Bank au terme de la procédure d’information-consultation ayant donné lieu à trois réunions successives. 

Orange Bank a été créée en 2017 suite au rachat de Groupama qui a permis à Orange d’acquérir une licence bancaire. Le système d’information en France est, à la base, celui hérité de Groupama. En Espagne en revanche, la succursale utilise une plate-forme technique qui lui est propre. Il y a donc aujourd’hui deux modèles opérationnels en France et en Espagne, et deux plateformes techniques que la Direction souhaite uniformiser.

Les objectifs du projet One Bank sont d’une part d’améliorer l’efficacité technique et d’autre part de sécuriser l’atteinte du point d’équilibre en 2025 en rationalisant les coûts.

Cette solution applicative unique sera, à l’avenir, étendue sur toutes les géographies européennes si Orange Bank vient à s’y développer. La Pologne, la Belgique, la Roumanie sont par exemple évoqués en fonction des résultats en France et Espagne.

La composante financière est importante. A l’origine envisagé en 2023 le point d’équilibre de la Banque est aujourd’hui prévu en 2025.

L’atteinte de ce point d’équilibre serait pour partie sécurisé grâce à la mise en œuvre de ce projet qui sera source d’économies.

Le montant de l’investissement est estimé à 41M€ au total pour un gain récurrent de 27M€ par an.

Sur les effectifs, il se traduira par le non remplacement de 37 départs d’ici 2023, sans que les postes voués à disparaitre ne soient clairement identifiés.

Les élus ont été rassurés au fil des réunions sur le caractère non contraint des départs. Il y a en effet chaque année en moyenne 80 départs volontaires sur le périmètre des deux géographies. La suppression des 37 postes ne conduira donc pas à des licenciements. Pour autant les élus ont regretté que la Direction ne puisse donner davantage de précisions sur les postes non remplacés et en particulier leur répartition géographique entre la France et l’Espagne.

Enfin, ils auraient souhaité que les échanges sur le projet One Bank soit aussi l’occasion d’une meilleure information sur la stratégie de la Banque et ses performances financières.

De manière générale, les élus soutiennent la diversification du Groupe dans le domaine bancaire qui constitue un relai de croissance. S’agissant du projet One Bank, la simplification et l’uniformisation du système informatique sont perçues de manière positive. Les élus ont pris acte de la conclusion de la procédure d’information/consultation, mais ont refusé de rendre un avis tranché. Le Comité requiert un suivi de la mise en œuvre du projet, un focus particulier d’Orange Bank lors de la présentation des résultats financiers du Groupe et demande que tout nouveau développement d’Orange Bank en Europe fasse l’objet une information/consultation : 3 éléments sur lesquels la Direction s’est engagée.

[English version]

Within the framework of the Orange European Works Council of April 5th, 6th and 7th, 2022 organized in extraordinary session, the Group Management included on the agenda the One Bank project presented by Paul Deleusse, CEO of Orange Bank , Patrick Weissenberger, Director of General Affairs, Isabelle Trystram mansart, Director of human resources, Btisam el Beiyad, social law lawyer, and Bertrand Facq, Director of Mobile Financial Services Strategy in Europe.

The extraordinary European Works Council session scheduled by Management had the primary objective of obtaining the opinion of the Committee on the One Bank project at the end of the information- consultation procedure which gave rise to three successive meetings.

Orange Bank was created in 2017 following the takeover of Groupama which enabled Orange to acquire a banking license. The information system in France is basically the one inherited from Groupama. In Spain, on the other hand, when the branch was created, a technical platform was developed. There are therefore today two operational models in France and Spain and two technical platforms that Management wishes to standardise.

The goals of the One Bank project are on the one hand to improve technical efficiency, and on the other hand to secure the achievement of the break-even point in 2025 by rationalizing costs.

This unique application solution would be extended to all European countries if Orange Bank were to develop there in the future. Poland, Romania and Belgium are mentioned, for example, depending on the results in France and Spain.

The financial component is important. Originally envisaged in 2023, the Bank's break-even point is now expected in 2025.

Reaching this balance point would be partly secured thanks to the implementation of this project, which will be a source of savings.

The amount of the investment is estimated at €41 million in total for a recurring gain of €27 million per year.

On the workforce, it will result in the non-replacement of 37 departures by 2023, without the positions doomed to disappear being clearly identified.

The European Works Council members were reassured over the meetings on the unconstrained nature of the departures. In fact, there are an average of 80 voluntary departures each year within the scope of the two geographies. The abolition of the 37 positions will therefore not lead to layoffs. It is rather the turnover that has raised questions. However, the elected members regretted that the Management could not give more details on the positions not replaced and in particular their geographical distribution between France and Spain.

Finally, they would have liked the discussions on the One Bank project to also provide an opportunity for better information on the Bank's strategy and its financial performance.

This is why, even though the simplification and standardization of the IT system are perceived positively, the elected members took note of the conclusion of the information - consultation procedure but refused to give a clear opinion. The Committee requires monitoring of the implementation of the project, a particular focus of Orange Bank during the presentation of the Group's financial results and that any new development of Orange Bank in Europe be subject to information - consultation: 3 elements to which management has committed.

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers Europe et International CSEC UES Orange Comité Groupe Europe Comité Groupe Monde Orange Bank

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur