CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Logement

***Suite à la réunion d’ouverture d'une négociation sur l’accompagnement des salariés concernés par le projet  de co-localisation sur le site de Nantes/ Beaulieu du 18 décembre 2017***

Cher(ère) collègue,

La réunion d’ouverture des négociations sur l’accompagnement des salariés de la DTSI concernés par les déménagements sur Nantes Cambronne et Beaulieu s’est tenue en présence de la RRH des domaines DERS/DIF, Nancy CUYEU, de la DRH de la DESI, Josselyne GOGIBUS, du responsable des Relations Sociales et Environnement du Travail de la DTSI, Dominique PONCELET accompagné de Anne ARIGONI, et du RRH de la DIF, Dominique LEBON – avec les représentants des différentes organisations syndicales dont Jean-Mary SAROTTE et moi-même pour la CFE-CGC.

Les 8 points principaux qui seront suivis dans les négociations à venir sont les suivants :

1. L’accompagnement de l’accroissement des temps de trajets pour les salariés concernés

2. Les impacts des changements de modes de transports pour les salariés concernés dont la possibilité de prendre en charge les parkings relais

3. Les mesures d’accompagnement individuelles possibles : télétravail, temps convenu, aménagements spécifiques, mobilité dans l’année qui suit le déménagement si impossibilité sur le nouveau site

4. Le traitement bienveillant pendant les prises de services durant le 1er mois qui suit le déménagement

5. L’octroi d’une prime exceptionnelle d’adaptation suite à un changement à l’initiative de l’entreprise

6. Les nuisances subies par les salariés sur les sites actuellement en travaux

7. L’accompagnement spécifique des salariés de plus de 55 ans ou à moins de 3 ans de la retraite

8. Les éventuelles mesures d’accompagnement au changement de logement

Ont été notés également : l’absence de schéma directeur immobilier global pour Nantes, le manque de visibilité des sites de télétravail actuels, et l’homogénéisation des mesures d’accompagnement souhaitée par la Direction Orange Ouest.

La prochaine réunion aura lieu à Nantes le 15 janvier 2018 : d’ici là, vous êtes invités à nous contacter pour poser vos questions ou nous faire part de vos remarques.

Jean-Mary SAROTTE & Marie-Cécile LORTEAU

 

pdfsuite_de_la_reunion__demenagement_desi_dif_18_12_2017_vd.pdf

Le lundi 06 novembre 2017, le syndicat CFE-CGC et Sébastien Crozier, son Président, seront présents à Alleray, pour échanger avec vous

Tout le monde est invité !

invitation

Choisissez les horaires qui vous conviennent, le lundi 06 novembre, site Alleray, salle oranger au rdc (6 place d’Alleray, 75015 Paris) 2 rencontres sont prévues

10h00 à 11h00 : heure d’Information Syndicale avec Sébastien Crozier, café & viennoiseries offerts

11h30 à 12h30 : heure d’Informations Syndicale avec Sébastien Crozier, puis repas/buffet offert

La CFE-CGC Orange vous invite à ces moments conviviaux et d’échanges privilégiés

Au programme

             Les enjeux des élections professionnelles CA-CE-DP, ce que défend la CFE-CGC Orange

             Les Activités Sociales et Culturelles, la proposition de la CFE-CGC Orange

             La mutuelle – Prévoyance Santé pour tous

             Immobilier - déménagement BRIDGE

             Reconnaissance des compétences et des qualifications, l’accord et la position de la CFE-CGC

Et les réponses à vos questions sur tous les sujets qui vous intéressent.

Pour vous inscrire et/ou vous renseigner vous pouvez contacter :

             Mahmoud OUADI               06 88 74 00 83

             Jean Michel POIZEAU        06 31 50 38 20

             Dominique MESNIERE       06 83 84 39 40

             Pierre REGNIER                 06 73 02 51 53

Au sommaire de cette séance du 31 août

Point ASC...

et nos demandes quant au dysfonctionnement des chèques CADHOC, spécifiques rentrée scolaire...

Projet immobilier Bridge :

deux expertises indépendantes, finalisées et actualisées sur l’environnement, la qualité de l’air et sur l’accessibilité au site seront financées par la Direction...    

Politique sociale de l’entreprise :

égalité pro, handicap et « 1% » logement...   

Ambition Eden de la Direction comptable :

malgré les formations beaucoup de problèmes rencontrés, même si la qualité des cafés digitaux est souvent saluée...    

OFusion :

la CFE-CGC réclame un programme d’actions précis, accompagné d’un planning détaillé et d’un plan de formation à la juste mesure des ambitions affichées de l’outil OFusion.   

pdfcr_ce_fsf_aout_2017.pdf

Au sommaire de ces journées des 29 et 30 août

Orientations Stratégiques et résultats du S1 2017 de l’entreprise

Les résultats sont bons, y compris en France… on s’en félicite ;
Un dividende sera versé... on continue de le regretter ;
Cette croissance est le fruit des efforts consentis par nos collègues, efforts pas suffisamment remerciés à leur juste valeur par la politique de rétribution de notre entreprise, on le déplore...   

Démarche NEO

La démarche NEO introduit, voire généralise, la notion de Flex Desk ou SBF (sans bureau fixe) ou le nomadisme pour tous. La CFE-CGC réitère sa demande d’ouverture d’une négociation loyale sur toutes ces notions : Flex desk, mobilité, télétravail… les organisations qui en découlent, les nouveaux outils et/ou technologies en lien...   

Orientations formation 2018

La CFE-CGC souhaite alerter sur le retard pris par la DRH d’Orange dans l’application des droits à la formation des fonctionnaires. 

Politique sociale de l’entreprise :

Handicap : la CFE-CGC constate avec satisfaction le dépassement du taux d’emploi imposé par la loi
égalité pro. femmes / hommes : il est insupportable qu’année après année soient présentés des bilans qui montrent que des salariées, à compétences égales, mais parce que ce sont des femmes, continuent de percevoir une rémunération moindre que celle de leurs collègues masculins.
« 1% » Logement : le rapport d’activité Logement 2016 confirme une tendance baissière observée depuis plusieurs années, avec un nombre moindre de services rendus aux personnels d’Orange...

pdfcr_ccues_29_30_08_2017_def.pdf

Depuis 2005, les salariés des entreprises de 10 à 20 salariés peuvent bénéficier des produits et services d’Action Logement alors que leurs employeurs ne sont plus assujettis à l’effort de construction (obligatoire pour les entreprises de plus de 20 salariés). En contrepartie de cette perte de collecte, l’Etat verse, conformément à son engagement, 80,25 % de la taxe sur les locaux à usage de bureaux en Ile-de-France.

Or, l’article 17 du projet de loi de finances 2017 propose de mettre fin à cette compensation et d’affecter cette taxe au FNAL (Fonds national d’aide au logement) et à la Société du Grand Paris. Cela représente une perte de recettes de près de 133 millions d’euros par an soit 8 % des ressources annuelles stables d’Action Logement. Pour la CFE-CGC, cette décision altère la capacité d’intervention d’Action Logement. Elle est d’autant plus inacceptable que cette recette figure dans la convention quinquennale entre l’État et Action Logement pour la période 2015-2019.

Alors que notre tissu de PME et de TPE et leurs salariés sont plus que jamais au cœur de la politique de relance économique, Action Logement pourrait être obligé de suspendre ses aides aux salariés des entreprises de 10 à 20 salariés (50 000 salariés bénéficiaires par an).

Les partenaires sociaux ont engagé une réforme de la gouvernance d’Action Logement, réaffirmant la responsabilité des entreprises et des salariés dans le logement, preuve par l’action que le paritarisme sait être efficace. Le mouvement a donc plus que jamais besoin d’un partenariat loyal et durable avec l’État.

Cela nécessite un respect réciproque des engagements pris. La CFE-CGC exige donc de l’État de respecter ses engagements ! Il en va de la crédibilité du partenariat scellé et du dynamisme de la politique nationale du logement à laquelle la nouvelle organisation d’Action Logement prend largement part.

Après plus de 60 ans d’existence, les partenaires sociaux prouvent chaque jour leur engagement pour accompagner les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle. Ils continueront de le faire mais l’État doit cesser d’attaquer les ressources d’Action Logement et de remettre en cause régulièrement son existence.

Communiqué Confédération CFE-CGC

PDE Ile de France : un droit d'opposition nécessaire

Par courrier adressé le le 15 février 2017 à Stéphane RICHARD, la CFE-CGC,  a priori de loin la première organisation syndicale en Ile de France, a exercé son Droit d’Opposition sur l’avenant à l’accord du 31 janvier 2014 portant sur le Plan de Déplacements Entreprise en Ile de France

Quelles en sont les raisons ?

  • la Direction est incapable de fournir le niveau exact de représentativité des différentes organisations syndicales,
  • l’accord de prorogation démontre l’inaptitude des RH à anticiper un accord dont le terme était connu trois ans à l’avance et vient contredire que «l’humain soit au centre des préoccupations de l’entreprise»,
  • l’Ile de France a connu des changements majeurs dans l’implantation de ses sites : Bagnolet, Alleray, Orange Gardens pour ne citer que ceux-là… D’autres projets sont en cours comme le déménagement du siège de la DO IDF de la rue de Madrid vers Jasmin dans le XVIe ; il est impératif de ne pas retarder la négociation d’un nouveau PDE pour les 35 000 personnes qui travaillent en Ile de France,
  • le déséquilibre d’emplois entre l’ile de France et les régions impose de repenser l’organisation du travail au sein du groupe et de budgéter le coût des mesures et temps passés dans les transports,
  • la question du logement n’est pas non plus traitée, alors qu’Orange est l’un des premiers contributeurs au 1% logement. L’incapacité à offrir des logements sociaux aux personnels et d’ouvrir des négociations avec les collectivités locales concernées, lors des déménagements, est indigne d’une entreprise comme Orange, la prorogation ne faisant que retarder l’ouverture de cet important chantier,
  • la forte augmentation des incidents liés à la pollution empêche l’arrivée aux bâtiments accessibles uniquement par trajet automobile, sans qu’aucune mesure n’ait été pensée pour organiser des transports de secours. Si ce n’est en invitant les gens à rester chez eux, ce qui détruit progressivement le collectif de travail,
  • la réflexion sur la dématérialisation des éléments à transmettre pour faire valoir ses droits à se faire rembourser ses frais de transport ne peut être conduite, c’est une nouvelle fois une opportunité de réduction des couts pour le collectif qui est perdue,
  • la question de la collecte et le traitement des données personnelles pour gérer au mieux le PDE, est une nouvelle fois repoussée,

Déploiement opérationnel de la réforme Action Logement :
Une réforme de l’action logement est en cours de déploiement opérationnel. Pour mémoire, cette réforme votée à l’assemblée nationale et au sénat vise un meilleur service aux salariés, en particulier, en remplaçant les 21 CIL ( Comités Interprofessionnels Action Logement ) par des CRAL ( Comités Régionaux Action Logement) et des Délégations Régionales/Territoriales/Agences chargés des relations avec les salariés.
Pour mémoire, les entreprises versent 0,45 % de la masse salariale pour les services au logement de leurs salariés (18,7 millions d’euros pour Orange en 2015).  
Comme le souligne la Ministre du Logement et de l’habitat durable Emmanuelle Cosse, cette réforme "facilitera l’accès des salariés à un logement abordable, écologique et de qualité et ce, dans l’ensemble des territoires. Elle sécurisera le financement du logement social et contribuera à renforcer dans la durée la reprise de l’activité dans le secteur du logement".
13 Comités Régionaux Action Logement  : 
Les Délégations Régionales/Territoriales/Agences regroupent des équipes chargées des prestations vis-à-vis des salariés, les CRAL seront chargés de la mise en œuvre de l’action Logement par région.
A ce jour 13 CRAL sont mis en place et ci-dessous, sous ce lien, vous trouverez le détail de leurs missions ( https://groupe.actionlogement.fr/sites/alg/files/images/Publications/cral_12_2016.pdf ) et le nom des membres de cet organe paritaire composé de 20 membres des organisations patronales et syndicales représentées dans Action Logement –dont les membres de la CFE-CGC par région.
Concrètement… pour effectuer vos demandes en tant que salarié Orange :
Concrètement, Astria n’est plus notre interlocuteur au niveau d’Orange à partir du 1er janvier 2017, car l’ensemble des entités CIL n’existent plus. Cependant, dans les faits, les équipes sont conservées et sont intégrées dans ces nouvelles entités. Pour vos demandes conservant Action Logement (demandes de logements…) , vous pourrez toujours vous connecter (sous réserve de modification ultérieure) sur le site  http://www.e-logis.fr en respectant la procédure suivante d'accès :
* : L’ identifiant et le mot de passe sont sur l’intranet sécurisé Orange (anoo/vie pratique/Logement/demande de logement
•    sélectionner la rubrique : "Vous êtes salarié et n'avez pas de demande de logement en cours dans E-logis"
•    saisir comme identifiant* entreprise (préciser si vous êtes  en CDD, apprentissage ou CDI...)
•   et mot de passe* de l’entreprise
•    choisir onglet : "LOGEMENT".

A l'ordre du jour du CE de septembre:

Bilan formation S1 2016 et orientations 2017

Assistante sociale

Action logement

 

N'hésitez pas à contacter vos représentants CFE-CGC

Vos élus CE
Narimane BEHAR, Lionel BOUTEILLE, Gildas GUERIN, Maximilien LE GUERN, Nathalie NICOLLE, Huu-Phuc TRAN, Josquin VAN DER MEULEN, Séverine VITAL

Vos délégués syndicaux CFE-CGC
Mostafa CHIRRANE - 06 63 41 91 22
Narimane BEHAR - 06 61 02 48 09
Gildas GUERIN - 06 83 83 66 66
Séverine VITAL - 06 37 53 66 29

 

Historique pour comprendre les enjeux :
La loi du 11 juillet 1953 a rendu obligatoire la participation des entreprises (d’au moins 20 salariés) aux dépenses consacrées aux logements de leur salariés. Cette participation des employeurs à l’effort de construction initialement fixé à 1 % est depuis 1992 réduite à 0,45 % de la masse salariale. Les entreprises ont le choix d’investir directement ce montant en faveur du logement de leurs salariés ou de la transférer à un CIL ( Comité Interprofessionnel du Logement). Ces 109 CIL ont été réduit à une vingtaine de CIL en 2009. Cette réforme prévoit de les concentrer en un groupe unique Action Logement.

Une ponction financière récurrente de l’Etat -pour alléger son budget- :
Concrètement, l’Etat a préempte sur ces 0,45 % des masses salariales pour financer sa propre politique du logement et de facto, réduire l’effort budgétaire de l’Etat. Sans en remettre en cause la finalité, force est de constater qu’une partie de ces montants initialement destinés à des aides directes aux salariés des entreprises est redistribué sur le budget de l’Etat. Concrètement, les emplois du ex-1 % patronal réduit à 0,45% se sont élevées en 2015 à 3,9 milliards d’Euros :
- 1,4 milliard aux organismes HLM ou entités similaires
- 1,3 milliard au financement des politiques publiques ( notamment, l’ANRU chargé de la rénovation urbaine)
- 1 milliard pour les personnes physiques (dont salariés) : ex : prêts .pour l’accession à la propriété
- 200 millions pour le financement de logements locatifs destinés aux salariés dans les quartiers de rénovation urbaine.   
L’équilibre financier des CIL a été rendu préoccupant par cette préemption de l’Etat en déséquilibrant les emplois et les ressources. En effet, l’Etat avait demandé récemment aux CIL d’emprunter à sa place pour financer via cet emprunt sa propre politique.
.

Cette réforme structurelle en cours prévoit :
-Constitution d’un groupe unique Action Logement ( en lieu et place des 21 CIL)
-Gouvernance nationale paritaire
-13 délégations régionales
-une harmonisation progressive des outils d’information

Interrogations concrètes pour les salariés des CIL et d’Orange :
Cette réforme prévoit des économies et un meilleur service via la consolidation de 21 CIL en une seule entité « mettant fin de la concurrence sur la collecte entre pour une collecte unique ».Cependant, des réponses sont attendues pour les 18 000 salariés du réseau logement impactés.

En outre, pour les entreprises dont Orange des interrogations sur les conséquences concrètes au niveau des services rendus via un guichet unique commun aux entreprises. Certains débats à l’Assemblée nationale mettent en exergue le risque de la diminution de réactivité du système. Concrètement, notre collecteur Astria considérait Orange comme son premier client (18,7 M€ ) et nous dédiait des interlocuteurs privilégiés. Cette relation client-fournisseur, nous permettait d’intervenir au mieux pour des problèmes urgents et graves (violences conjugales, accidents de la vie...).

Qu’en sera-t-il pour l’avenir des services rendus au quotidien ?
Sans préjuger le fondement de cette réforme –dont on ne peut que partager les objectifs globaux de meilleur service– des réponses concrètes sont attendues qui seront nous l’espérons de nature à nous rassurer sur l’efficacité du nouveau dispositif.  

Téléchargez notre dernière lettre d'information, suite au CE OFS du 25 août 2016 avec au sommaire :

pdfEssentiel du CE Orange France Siège du 25 août 2016

  • Déclaration Préalable de vos élus CFE-CGC : charge de travail, numérique, réorganisations...
  • Réflexion sur notre organisation et nos modes de fonctionnement au sein des Directions Nationales Grand Public pour délivrer Essentiel 2020
  • DCOF* : Bilan de mise en œuvre de l’évolution de l’organisation présentée en 2015
  • DCOF : projet d’évolution d’organisation de la Direction Digitale et Data
  • DCOF : projet d’évolution d’organisation du département Communication Points de Vente
  • Rapport Trimestriel emploi OFS – T2 2016
  • Bilan Action logement 2015
  • Bilan Alternance 2015
*Direction de la Communication Orange France

 

Quelques éléments
Une situation du logement en France très dégradée, notamment 6 millions de personnes reçoivent une aide au logement - une augmentation de 50 % du nombre de sans-abri depuis 2011.
1,7 million de demandeurs de logements sociaux
Une importante pénurie de logements, reconnue par les pouvoirs publics

L'essentiel de ce que nous avons retenu....

  • Information/consultation sur le projet de fermeture de la boutique de Beausevran
  • Information/consultation sur le projet de déménagement lié à la fin de bail de site de Fontenay-sous-Bois
  • Information/consultation sur le projet d'évolution d'organisation du traitement des Obligations Légales Orange
  • Information/consultation sur le projet de formation 2014 de la DO IDF
  • Information sur le bilan Action Logement 2012 du périmétre CE DO IDF
  • Information sur le rapport d'activité du T2 2013

pdfL' essenteil du CE DO IDF du 29 novembre 2013.pdf

 Une nouvelle aide Action Logement pour les jeunes alternants : le Mobili-Jeunes

  • Descriptif et modalités d’obtention du Mobili-Jeunes
  • Type de logement subventionné 
  • Durée de l’aide Mobili-Jeunes :
  • Comment demander un Mobili-Jeunes ?

pdfMOBILI-JEUNES Juillet 2013.pdf

pdfCR CE DO IDF 22 novembre 2012.pdf

L'essentiel de ce que nous avons retenu...

  • Fonctionnement du CE. Démission du Secrétaire du CE (SUD).
  • Information/ consultation sur le plan de formation 2013
  • Information sur le bilan des heures supplémentaires 2011
  • Information sur le rapport d'activité du T3 2012
  • Information/ consultation sur le projet de fermeture de la boutique de Vitry sur Seine
  • Informationsur le bilan action logement 2011 du périmétre CE DO IDF

 

Selon FT, le "1% LOGEMENT" risque à l'avenir de ne plus exister, 3 ou 4 collecteurs risquent de disparaitre très bientôt; ASTRIA est le plus gros collecteur, donc le moins à risque.

La réorganisation de la  MGPTT (prêts et cautions) avec un service national centralisé  est un véritable échec, source de mécontentements (les salariés ont perdu la proximité, la plate forme de Marcq en Bareuil n'a pas fonctionné correctement).
124 000 logements sociaux financés - Astria a logé 775 familles, dont 162 dans le parc FT.
Valérie Giraud, Présidente CFE-CGC/UNSA de la Commission Logement au CCUES a présenté le rapport de la commission, figurant à titre informatif ci-après en PJ.

 

pdf ccues AEP com logement rapport bilan 2011 07 VdT 12-130612 2 .pdf

 

Téléchargez l'intégralité de l'ordre du jour du prochain CE VMF qui se tiendra les 30&31 Mai 2012:

 

ODRdu30MAI.pdf  

 

Vos elus CFE-CGC/UNSA sont à votre disposition  si vous avez des questions sur les sujets abordés.

 

Nous sommes à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter:
 

Élus titulaires CFE-CGC/UNSA:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.      Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.        Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Elus suppléants CFE-CGC/UNSA :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.        

  

Représentant Syndical au  CE :  José De Sousa

  • 1
  • 2