CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Divisions de l'UES
  • Orange France Siège

arcq

 

ARCQ, l’accord de Reconnaissance des Compétences et des Qualifications, signé le 20/02/2017, est sans doute l’un des accords les plus structurants et ambitieux pour la carrière des personnels d’Orange. Il devait permettre de mieux répondre à la GPEC de l’entreprise, grâce à un nouveau référentiel des compétences à construire par les filières métiers, et à relayer par les managers et les équipes RH, tout en simplifiant les parcours professionnels des salariés…

Consciente que les effets d’ARCQ ne pouvaient être immédiats autant que de la difficulté de son déploiement, la CFE-CGC a donc exercé le contrôle garanti aux signataires sur la bonne mise en œuvre de l’accord, alertant à plusieurs reprises la Direction sur le retard pris. Plus d’un an après la signature, l’accord semble toujours méconnu et trop complexe à déployer.

La CFE-CGC a dès lors exigé que les salariés et les managers soient formés au déroulement du dispositif (au travers d’ateliers ou autres méthodes…), afin de les impliquer au plus tôt dans ses enjeux pour eux-mêmes comme pour l’entreprise et d’endiguer une vague d’a priori négatifs. Elle a également demandé qu’avant la fin de l’année 2018, un bilan des déploiements soit présenté aux instances de représentation du personnel sur chaque périmètre du groupe.

Le bilan Orange France Siège nous a été présenté fin novembre 2018.

pdfARCQ un accord mal embARCQué.pdf

Emploi & Métiers

Imprimer

Information

Résumé

Le 2ème trimestre 2018 bénéficie de l'impact favorable (TVA réduite) lié à l'inclusion de l’offre de livres audio KOBO.

C’est le 5ème trimestre consécutif de croissance du CA (+0,6%) tirée par la poursuite du développement fibre / convergence.

Analyse de la CFE-CGC

Malgré ces bons résultats, Orange reste à la traine des grands telcos européens en rentabilité

Cela à cause de 2 facteurs principaux :

1- investissements conséquents dans la fibre et les nouveaux segments comme Orange Bank

2- difficulté d’un marché à 4 grands acteurs tirant mécaniquement les prix vers le bas.

Grand Public : bonne part de marché d’Orange sur Mobile et Haut Débit malgré un marché très (trop ?) concurrentiel : des offres sont désormais pérennes à 5€ (ADSL), 10 à 15€ (Fibre). Le digital continue sa montée en puissance aussi bien en actes marchands (32,4%) et non marchands (53,4%). Pourtant le taux d’appel reste plus élevé que prévu et conduit à une qualité de service dégradée sur le S1 notamment sur l’assistance technique.

DEF : stabilisation du CA et des ventes au T2, retard léger mais inquiétant sur le déploiement fibre. NPS (-10) encore trop faible versus nos ambitions de qualité.

Retrouvez l’intégralité du dossier

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers

Imprimer

Information

Points clés

DVI, direction des ventes indirectes, dont le siège est à Lognes avec 80 salariés contribue à 19% sur les résultats ventes Pro-PME. Elle repose sur 100 partenaires repartis entre 39 partenaires distributeurs, 51 partenaires métiers et 10 partenaires call.

Parmi les priorités 2018 : l’agilité et les compétences avec une approche managériale pour favoriser la prise d’initiative et le travail collectif, développer les échanges réguliers sur les enjeux de chacun, impliquer tous les collaborateurs dans une démarche de simplification.

Les objectifs visés : développer une posture client et déployer les bonnes pratiques.

Priorité sur les business de la fibre, la convergence et les services. Une information rapide par mail aux DRH des états-majors d’Orange France Siège et un pushmail seront adressés aux salarié(e)s du périmètre.

Analyse de la CFE-CGC

La mise en pratique de l’agilité ne s’est pas construite en s’appuyant sur les réalités des métiers des commerciaux et des assistantes, lesquelles sont aujourd’hui en souffrance. Au-delà de la trame de base sur l’agilité, il est nécessaire que les commerciaux et les assistantes aient un processus spécifique adapté à leurs métiers. Il est en de même pour les KPI (indicateurs clé de performance) qui déterminent la PVC et qui doivent donc aussi s’y adapter.

Nous souhaitons que certaines taches faites par les assistantes ne soient pas transférées vers les commerciaux afin de garantir une activité pérenne du métier d’assistante et qu’une analyse soit réalisée pour étudier les missions de chacun à la DVI.

Retrouvez l’intégralité du dossier

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers

Imprimer

Information 

Contexte

Le digital de DEF est l’un des 4 enjeux majeurs de la stratégie pro/pme et entreprise du Groupe. L’objectif de cette nouvelle organisation : accroître, à l’instar du Grand Public, l’usage du digital pour ses clients.

Analyse de la CFE-CGC

Contrairement aux nombreuses réorganisations présentées jusqu’à aujourd’hui au CE, celle-ci se singularise par sa méthode de conception.

En effet, elle semble à la fois novatrice et séduisante car elle repose sur un principe de co-construction. 7 chantiers représentant les axes d’amélioration et les nouveaux modes de fonctionnement identifiés par les équipes sont en cours de travaux et devraient constituer le socle de cette nouvelle organisation.

Les salariés au cœur de la réflexion et directement impliqués dans la conception de leur nouvelle organisation, voilà ce que nous aimerions voir plus souvent dans cette entreprise.

Néanmoins, un élément nous inquiète dans ce qui a été présenté au CE. A aucun moment il n'est fait mention de l'implication des ressources humaines dans ces chantiers de co-construction. Ainsi, aucun accompagnement sur la conduite du changement et sur la manière d'animer ces chantiers ne semble prévu à ce jour. Il nous apparait indispensable que les RH soient parties prenantes dans cette méthode de conception.

Les élus CFE CGC attendent la prochaine étape au 4ème trimestre qui présentera en détails cette nouvelle organisation. Nous restons très attentifs à sa finalisation afin que chaque salarié puisse y trouver sa place.

Retrouvez l’intégralité du dossier

Conditions de Travail et Santé Numérique

Imprimer

ü  Information en vue d’une consultation ultérieure

La commission Formation & Emplois a rendu son rapport sur le dossier GPEC 2018 - 2020 concernant les salariés de l’établissement Orange France Siège (OFS). Dans une prochaine étape les élus du CE donneront leur avis.

·         Baisse des effectifs actifs : CDI -1,6%, CDD -3,3%

·         3 514 CDI fin 2017 soit 3 240 ETPCDI, la baisse des CDI est plus importante dans le domaine métiers Client.

·         23 recrutements externes (6 de moins qu’en 2016).

·         Augmentation des départs définitifs (115) du à la progression des départs en retraite (+9%).

·         L’âge moyen en 2017 est de 48,4 ans versus 46,7 en 2016.                                                

·         Le taux de féminisation : 49,7% en très légère baisse par rapport à 2016.

·         80% des effectifs sur l’Ile de France (60% sur Arcueil).

 

Retrouvez le rapport de la commission

Analyse de la CFE-CGC

Les directions recrutent en cheminée sur les métiers de la data, mais il n’y pas de stratégie globale de l’entreprise qui reste dans une vision court terme.

Les perspectives d’emploi ne sont pas mises en visibilité par métiers de référence dont la définition prévue dans l’ARCQ a pris un retard considérable. Ce socle essentiel est un prérequis à la prospective 2020 et nous émettons donc une réserve sur la pertinence de ces prévisions.

Il en est de même pour les transformations de certains métiers pour lesquels les salariés doivent être informés et accompagnés très en amont. Nous demandons une vision par code métier.

Le risque est grand de voir un accroissement significatif de la charge de travail de ces salariés, puisque les effectifs sont globalement à la baisse, combiné avec une complexité accrue des tâches.

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers

Imprimer

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message