CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Divisions de l'UES
  • Orange France Siège

Contexte

 

En janvier 2019 la direction souhaite la fusion de la DMAP et la DMEP suite au départ du directeur de la DMEP. En février 2019 ce dossier est présenté en CE dans un 1er temps en information puis à nouveau en mars en information/consultation pour recueil d’avis des élus. Il s’agit , bien que la direction en minimise l’impact, d’une recomposition de deux directions, la direction de la transformation et la direction commerciale, concernant au total une dizaine de salariés et des changements de rattachements hiérarchiques pour le CODIR de DMEP


Analyse de la CFE-CGC


Même si rien ne change côté direction, nous nous interrogeons sur le manque de vision économique du fait de cette fusion. Nous faisons aussi le constat que de l’impact peu concluant de la 1ere réorganisation des risques RPS pour les salariés de DMAP et DMEP qui devront subir une nouvelle réorganisation.. Enfin nous soulevons le risque du rapprochement métier/marché du fait de la divergence d’intérêts entre les activités commerciales (DMAP) et la partie métier (DMEP)

Pour toutes ces raisons les élus du CE OFS ont rendu un avis négatif par un vote à l’unanimité.

Retrouvez l’intégralité du dossier

Conditions de Travail et Santé

Imprimer

Contexte

Un bilan positif pour 2018 qui voit la marque Orange entrer dans le top 50 des marques préférées des Français lesquels connaissent également Orange Bank pour 25% d’entre eux.
Au niveau national, le focus « Famille » de ces dernières années porte ses fruits mais il faut déjà songer à la relève de la Saga et en région la presse reste un vecteur positif avec 50% de la visibilité d’Orange.
2019 sera celle de la recherche de la reconnaissance sur la qualité du réseau et de la relation client et de la transition avec le plan succédant à Essentiel 2020.
Retrouvez l’intégralité du dossier


Analyse de la CFE-CGC

Au-delà du satisfecit de l’entreprise, nous pouvons néanmoins alerter sur la baisse de notoriété de la marque sur les items qualité, fidélité récompensée et adhésion dans le monde du fixe. Les déboires de nos concurrents sur le mobile permettent un maintien de la marque.
Une appréciation obtenue au prix fort ; Orange est toujours leader dans l’investissement médias avec 36%.
L’année 2019 sera chahutée entre avril et juillet par les 2 procès Tapie puis Lombard. Nous espérons que la communication d’Orange saura sur tous les périmètres préserver la marque Orange, notre outil de travail.
Nous ne pouvons qu’adhérer au souhait qu’Orange soit de plus en plus appréciée de ses clients et nous espérons que ce ne soit pas au détriment des salariés qui, lorsqu’ils ne plébiscitent plus leur entreprise dans le baromètre social, se voient directement pénalisés dans leur rémunération.

Imprimer

Au sommaire du CE de Février 2019

Déclaration préalable

Les décisions de dernière minute en ce début d’année, telles que l’abandon de la moitié du projet « nouveau village » au profit du projet d’immeuble Résonance pour les équipes agiles, associées à l’incapacité de la direction à donner une vision claire de la stratégie immobilière laissent une impression de navigation à vue. Vos élues-us s’en alarment !
pdfRetrouvez l'intégralité de la declaration

1. Quand le projet Résonance crée des dissonances sur la restauration
2. Schéma Directeur Immobilier 2019-2022 : y-a-t-il un pilote dans l’avion ?
3. Rapprochement des directions Métiers Pro-PME et Marchés Pro-PME
4. Bilan des aides pécuniaires 2018

pdfL'Essentiel du CE OFS dans son intégralité

N’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants pour toutes questions

Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

Conditions de Travail et Santé Logement Protection Sociale Restauration Pro PME

Imprimer

Contexte

Lors du CE de janvier 2019 vos élues-us après délibération ne se sont pas opposés au projet de prise à bail de l’immeuble Résonance sur Bagneux.
Néanmoins, lors de cette séance, nous avions sensibilisé la direction sur la nécessité de mener une étude d’impact d’un déplacement de personnel d’OV vers ce nouveau bâtiment (1000 personnes à l’horizon 2021) sur le prix de la restauration sur Orange Village avec une réduction de nombre des salariés. Cette demande ne relève pas d’un caprice du CE mais bien de sa volonté de maîtriser sa gestion et notamment celui de la restauration dans l’intérêt des salariés.
Certes, le bâtiment de Résonance est doté d’espaces adaptables aux équipes projet en méthode Agile coordonnée, d’un parking, reste proche d’Orange Village mais aussi dispose d’un restaurant interentreprises, probablement de qualité, qui va donc induire une diminution de la fréquentation des restaurants actuels du site d’Orange Village.
. Vos élues-us ont envoyé un message clair et ferme : Les évolutions immobilières doivent être sans impact financier sur les salariés.
. La direction a tenu un discours rassurant expliquant que le site d’OV verra arriver de nouvelles équipes pour compenser ces départs. Cependant l’opportunité des projets immobiliers ne coïncide pas toujours temporellement avec la Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences (GPEC) et les besoins de réorganisation.

Retrouvez l’intégralité du dossier

Analyse de la CFE-CGC

Alors, direz-vous, pourquoi s’alarmer ? C’est très simple mais difficile à admettre, c’est la loi du marché, plus la fréquentation d’un restaurant d’entreprise est importante moins elle coûte en frais fixe.
Le coût total déduit du budget restauration pour un repas « classique » peut atteindre des sommes extravagantes sur certains sites de restauration ! Soit bien au-delà de ce que notre engagement sur l’éthique nous autorise à accepter d’un intervenant externe ou de ce que l’entreprise accepte de rembourser lors des déplacements du personnel.
Voilà pourquoi le CE, tout en respectant les décisions de l’entreprise sur son parc immobilier, n’en demeure pas moins très concerné par les impacts de ces décisions sur sa gestion de la restauration…
Affaire à suivre, car les informations de la direction sont encore embryonnaires

Conditions de Travail et Santé Restauration

Imprimer

Contexte

En octobre 2018 le directeur de la prospective et du développement immobilier a présenté en séance CE le schéma directeur immobilier (SDIT) du périmètre OFS. L’ambition de cette présentation était d’éclairer les élues-s sur la stratégie immobilière de 2018 à 2022. Ce document présente les grandes lignes des aménagements prévus, l’évolution des implantations y est détaillée région par région, on y évoque le développement de nouveaux espaces de travail collaboratifs adaptés à l’évolution des organisations du travail.
Depuis fin 2018 et début 2019 le CE OFS a été sollicité à plusieurs reprises sur des dossiers d’information sur la mise en place de la méthode agile coordonnée « SAFe » et pour recueillir son avis sur la prise à bail de l’immeuble Résonance en vue d’y accueillir à terme 1000 salariés prévus pour travailler au sein d’équipes mode agile dans le cadre d’un plan plus vaste. Nous avons appris depuis peu l’abandon de la moitié du projet « nouveau village » concernant les équipes du SI qui devaient initialement rejoindre le bâtiment F.
Lors de la séance CE de février les interlocuteurs n’ont pas été en mesure d’apporter d’élément d’éléments nouveaux aux élues-us ni de les éclairer d’avantage sur la stratégie.

Analyse de la CFE-CGC

L’entreprise semble naviguer à vue sur la stratégie immobilière avec des revirements de dernière minute sur des sujets essentiels sur lesquels les représentants des salariés se sont investis depuis des mois. Vos élues-us ont demandé à plusieurs reprises de bénéficier d’une information cohérente sur l’évolution des lieux de travail et de leurs aménagements en association avec la vision et stratégie globale de l’entreprise sur les évolutions GPEC, des métiers et de l’organisation du travail.
La question est pour l’instant sans réponse alors qu’il s’agit de l’avenir même des conditions de travail des salariés qui est en jeu !
Nous ne manquerons pas de revenir inlassablement à la charge sur ce sujet.

Retrouver l’intégralité du dossier

Conditions de Travail et Santé

Imprimer