CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
Quelle va être ma rémunération à mon retour de congé parental ?

Egalité Professionnelle Emploi & Métiers

Imprimer

Rédigé par Didier Coquille et Christian Simon. 

Les offres produits faites aux salariés sont l’un des quinze types de rétribution (cf. article page 1 sur la NAO). Ils sont une source de pouvoir d’achat.

Compte tenu des évolutions technologiques avec la montée en puissance de la VoIP, le remplacement de la Boutique des Salariés par le Kiosque Salariés était une opportunité pour remettre à plat le système actuel de la ligne de service à forfait et des autres réductions tarifaires accordées aux salariés.

Activités Sociales et Culturelles

Imprimer

L'Inflation indice INSEE (hors tabac et coût du logement) atteint déjà 3,2% et pour les produits de grande consommation est à près de 5% en mars 2008 par rapport à mars 2007.

L'accord proposé prévoit une augmentation moyenne de 3% !
En 2007, l'accord prévoyait une augmentation de 2,3% et l'inflation a dépassé les 2,6%...

La CFE-CGC a refusé de signer l'accord salarial léonin (NAO 2008) présenté par la Direction pour trois raisons essentielles :

  1. une déloyauté de la négociation où la direction refuse de donner les vrais chiffres de l'année précédente
  2. un accord qui accepte la baisse du pouvoir d'achat (en dessous de l'inflation) en euros constant sans même tenir compte d'une revalorisation liée à l'age... (A  60 ans on sera moins payé qu'à 20 ans...)
  3. aucune augmentation garantie pour les cadres laissant la porte ouverte à toutes les dérives managériales pour inciter les cadres au départ hors du groupe (avec 15 000 nouvelles suppressions d'emplois prévus... tout un programme)

A noter :

  1. avant les négociations au niveau national, la RH ne diffuse que des bilans incomplets et refuse de communiquer les éléments au niveau de l'Etablissement Principal et des Etablissement Secondaires qui permettraient de vérifier les chiffres annoncés,
  2. les bilans des PVV, PVM et promotions ne sont présentés seulement pour information, il n'est pas question de négocier les montants des primes variables ni le nombre des promotions pour 2008,
  3. l'Augmentation moyenne à 3% ne sera appliquée qu'à la date anniversaire du contrat pour les salariés de droit privé ou du dernier changement d'indice (souvent en fin d'année) pour les fonctionnaires,
  4. les managers pourront encore cette année attribuer des 0 sans justification,
  5. les mesures égalité professionnelle pour les cadres (0,8 % de budget) comme pour les débutants (2%) ne donnent pas lieu à des enveloppes budgétaires spécifiques et sont donc inquantifiables,
  6. pour les non-cadres, la mesure générale ne garantit qu'un 1,7 % supplémentaire.

En signant un accord inférieur aux chiffres officiels de l'inflation, les 4 syndicats signataires se décridibilisent.

Emploi & Métiers

Imprimer

Un pouvoir d'achat en chute libre

Négociation Annuelle Obligatoire 2008

La Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) est une obligation juridique (Art L132.12 du Code du Travail) de négocier annuellement les salaires. Les organisations représentatives se réunissent au moins une fois par an pour négocier la rémunération, (uniquement individuelle).

Le projet d’accord vient de tomber.
La CFE-CGC dit NON !
Pourquoi ?

Alors que les résultats FT SA 2007 sont exceptionnels, faire le choix d’engraisser l’actionnaire par une augmentation du dividende d’environ 9% et  bloquer les augmentations salariales à un niveau inférieur à l’augmentation du coût de la vie (inflation hors coût du tabac et coût du logement) est une véritable insulte.

Emploi & Métiers

Imprimer

7,8 milliards d’euros de cash flow en 2007
  1. Dont 3,1 milliards distribués aux actionnaires 
  2. Pas de volonté d’investissement de l’entreprise pour maintenir un développement de la qualité de nos réseaux et de notre service aux clients
  3. Encouragements et pressions croissantes à quitter l’entreprise
  4. Pas de répercussion sur les salaires
  5. Pas de négociation sur les départs en retraite
La CFE-CGC intensifiera son action revendicative en 2008
  1. Maintien de l'emploi en France dans le groupe, alors qu'il n'est aujourd'hui question que de délocalisation, de sous-traitance, de menaces sur les statuts, de mobilités forcées et d’emplois précaires
  1. Défense du pouvoir d'achat des salariés au travers d'une rémunération fixe et non d'éléments variables indexés sur les résultats financiers. Protéger davantage les cadres des aléas de l’appréciation managériale, dans leur part variable
  1. Demande d'une véritable politique industrielle et non pas que France Télécom serve de vache à lait pour un État financièrement exsangue
  1. ASC (Activités Sociales et Culturelles) qui doivent revenir réellement aux salariés car il s'agit de salaires différés. y compris pour les cadres
  1. Élaboration d'un plan d'action national, sur le stress au travail engageant la consultation des CCE, CE et CHSCT sur la mise en place d'outils d'analyse, de prévention et d'intervention sur les questions de stress professionnel, le gel des « cellules d'écoute et d'accompagnement», aujourd'hui sous la tutelle de la direction, sans les garanties de protection des salariés qui y feront appel.
Jean-Yves CLARET, Délégué Syndical Central Adjoint (DSCA)

Activités Sociales et Culturelles Emploi & Métiers

Imprimer