CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Revue de presse août 2018

banniere rdp rentree2018
Crédit photo : vividsoup via Pixabay

La revue de presse d'août 2018 est à votre disposition.

Au sommaire : épargne & actionnariat salariés, gouvernance, numérique, emploi, régions, désengagement de l’Etat, intergénérationnel, procès pour harcèlement moral.

Pour la consulter : revue de presse août 2018

Pour vous abonner gratuitement : s'abonner

Vous pouvez lire les articles au fil de leur publication en rubrique Revue de presse, mais aussi en nous suivant sur Facebook, Twitter, et LinkedIn, où vous pouvez les commenter et les partager avec vos amis.

Bonne lecture !

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers Seniors, Fin de carrières, Retraites Numérique Participation, Intéressement et Actionnariat Conseil Paritaire DO Sud DO Sud-Est

concert

Suite au "Leaders Meeting" 2018, les personnels se sont émus de n'avoir pu participer aux événements festifs organisés au Stade Vélodrome de Marseille en juillet dernier. La CFE-CGC Orange a écrit à la Directrice des Ressources Humaines Groupe pour que l'ensemble des personnels soient, chaque fois que possible, associés aux événements festifs organisés par ou pour Orange.

Télécharger le courrier en pdf courrier_cfe-cgc_orange_vlb_leadersmeeting2018_aout2018_ok.pdf

Lire le texte intégral du courrier

DTSI Fonctions Support et Finances IMTW Orange France Siège SCE Orange Marine Générale de Téléphone NRS Business et Décision

photo orange bank

Comme le rappelle Le Parisien dans son article du 14 août dernier, l’affaire Madoff a des impacts pour les banques françaises ayant souscrit des placements douteux pour le compte de leurs clients : elles peuvent aujourd’hui se retrouver confrontées aux contentieux judiciaires initiés par les clients floués, qui veulent récupérer tout ou partie de l’argent perdu dans le cadre d’une escroquerie avérée.

L’article fait état d’une affaire impliquant Groupama Banque, dont Orange a racheté 65% du capital pour lancer Orange Bank. La CFE-CGC Orange et l’ADEAS ont alerté sur cette affaire dès mai 2016, et ont invité la Direction financière à redoubler de vigilance : notre courrier (pdf joint), dont certains médias s’étaient fait l’écho (Reuters, Silicon, Les Echos), demandait que ce litige soit bien pris en compte dans les négociations avec Groupama Banque. Nous évoquions déjà le principe d’une garantie de passif suffisante pour qu’Orange Bank ne soit pas en difficulté, ni financière, ni de réputation, lorsque l’affaire arriverait devant les Juges. La CFE-CGC Orange et l’ADEAS ont été entendues : c’est bien ce type de garantie qui est évoquée par un porte-parole d’Orange dans l’article, et Groupama Banque devra assumer les conséquences de cette affaire.

Elle n’aura donc pas d’impact sur la poursuite des activités d’Orange Bank, et encore moins pour l’argent que ses clients lui ont confié : il n’y a lieu d’alarmer ni les clients, ni les personnels d’Orange Bank.

Documents joints :

Orange Bank

Plus d'articles...